Cet article date de plus de 7 ans

L'état de santé de Michael Schumacher s'est "légèrement amélioré"

L'état de santé de Michael Schumacher, victime d'un accident de ski dimanche dans les Alpes françaises, s'était légèrement amélioré, ce mardi 31 décembre, après une deuxième opération qui a permis d'évacuer un hématome au cerveau, mais restait "critique", selon les médecins. Résumé de la journée.
11 heures - Conférence de presse. L'ancien pilote allemand n'est pas encore "hors de danger" et "sa condition médicale" demeure "critique" et "très fragile", a déclaré au cours d'une conférence de presse le Professeur Jean-François Payen, chef du service de réanimation de l'hôpital de Grenoble, où le septuple champion du monde de Formule 1 a été admis dimanche soir.

Une "amélioration passagère" est cependant apparue lundi en fin d'après-midi au cours d'un nouveau scanner, permettant à l'équipe médicale de procéder dans la soirée à une deuxième opération, pendant près de deux heures, pour "évacuer un hématome situé sur la gauche" du cerveau.

"La situation est mieux contrôlée qu'hier. On ne peut pas dire qu'il soit hors de danger, mais (...) on a gagné un peu de temps", a-t-il estimé, ajoutant que "les heures à venir" seraient "cruciales".

Aucun pronostic n'est cependant possible sur l'état de santé du champion, placé en hypothermie et maintenu en coma artificiel.


La famille de "Schumi" à son chevet, est toujours "inquiète car la situation de Michael est encore inquiétante", a déclaré Sabine Kehm, l'attachée de presse du pilote.

   >>> Voir aussi - VIDEOS. Michael Schumacher a subi une nouvelle intervention

14 heures. Selon Sabine Kehm, attachée de presse, agent et biographe du pilote, "un homme déguisé en prêtre", sans doute un journaliste, a tenté mardi de s'approcher de sa chambre. "Je demande à tout le monde de laisser les médecins travailler et de laisser la famille Schumacher passer du temps avec Michael dans le calme", a dit cette ancienne journaliste.

   >>> Lire aussi - un homme déguisé en prêtre au CHU

Michael Schumacher a heurté dimanche matin un rocher de la tête, en skiant avec son fils de 14 ans dans un secteur hors piste de la station de Méribel. Son casque, qui a été "brisé en deux parties" au moment du choc, selon une source proche de l'enquête, n'a pas suffi à le protéger. "Apparemment son casque s'est cassé. Mais cela ne signifie pas que Michael skiait à grande vitesse. Il n'allait pas vite", a déclaré mardi Mme Kehm.

   >>> Lire aussi - Schumacher ne skiait pas vite au moment de son accident selon son attachée de presse

Selon elle, Michael Schumacher "a buté sur une pierre en amorçant un virage". "C'était un enchaînement de circonstances malheureuses", a-t-elle dit. "Il a fait une manoeuvre normale pour un virage".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
michael schumacher