Exaspérés par les travaux du Tram, des commerçants de Grenoble réclament des indemnités

Situés le long des travaux de la future ligne de tramway,  au début du cours Jean Jaurès à Grenoble, leurs établissements sont boudés par les clients. . Les restaurateurs dénoncent un manque à gagner et sont décidés à réclamer des indemnités.

La fréquentation a baissé d'au moins 35% par rapport à l'an dernier
La fréquentation a baissé d'au moins 35% par rapport à l'an dernier
Cours Jean Jaurès, à l'entrée de la ville. Les travaux du futur Tram sont en plein boom. Circulation restreinte pour les voitures, délicate pour les piétons. Chaleur, parfum de goudron au rythme des marteaux-piqueurs..et pas d'accès pour se garer, compliqué de "défendre une carte "dans ce contexte,  d'autant que cela dure depuis le début de l'été.

La fréquentation est en chute libre chez les commerçants du quartier, chez le boulanger on compte 30 clients de moins par jour. Chez les restaurateurs, le chiffre d'affaires a baissé de plus de 35%...

Or, dans ce périmètre-là, ils n'ont a priori aucun droit à l'indemnisation pour "manque à gagner". Il est en effet considéré que "sur leur secteur, le futur tramway ne modifie pas la largeur de la voirie." Ils ne l'entendent pas de cette oreille et sont déterminés à déposer un dossier auprès de la commission d'indemnisation, dirigée par un magistrat professionnel qui devrait examiner la situation. Une procédure qui peut être longue.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie tram e
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter