Excès de vitesse de Brice Hortefeux : le préfet de région dément toute ingérence

Brice Hortefeux, vice-président du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, a été intercepté le 1er mai sur l'autoroute A75 alors qu'il roulait à 170 km/h au lieu de 110 km/h. / © AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET
Brice Hortefeux, vice-président du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, a été intercepté le 1er mai sur l'autoroute A75 alors qu'il roulait à 170 km/h au lieu de 110 km/h. / © AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET

Selon le Canard enchaîné, l'ex-ministre de l'Intérieur a commis un excès de vitesse sur l'A75. Le journal révèle que Brice Hortefeux a échappé à la sanction. En revanche, les deux douaniers qui ont procédé au contrôle ont été convoqués par leur hiérarchie. Le préfet de région dément tout ingérence.

Par dm


Selon l'article du Canard enchaîné, paru ce mercredi 11 mai et intitulé "Fast and Furious", Brice Hortefeux, élu régional et ancien ministre de l'Intérieur sous la présidence Sarkozy, a fait l'objet d'un contrôle routier par deux douaniers le 1er mai dernier, vers 10h du matin, alors qu'il circulait dans le Puy-de-Dôme, sur l'autoroute A75. Le vice-président de la région Rhône-Alpes-Auvergne devait assister aux fêtes champêtres. L'élu roulait semble-t-il un peu vite : à 170 km/h sur une portion d'autoroute limitée à 110 km/h. Le journal ironise : Brice Hortefeux "évite le retrait de six points sur le permis, l'amende salée, et s'en sort avec un simple sermon." Les douaniers n’étant pas habilités pour les infractions routières.

Au Canard enchaîné, Brice Hortefeux ne se dédouane pas et reconnait les faits : "J’allais incontestablement trop vite, j’étais en retard." Mais c'est avec les douaniers que les choses se seraient gâtées : "J’ai voulu leur présenter mes papiers, mais l’un des deux était extrêmement agressif. Je l’ai donc signalé. On ne traite pas un administré de la sorte," a expliqué l'ancien ministre de l'Intérieur au Canard. 

Selon l'hebdomadaire, les deux douaniers qui ont procédé au contrôle routier ont été convoqués le jour même par la Direction des Douanes d'Auvergne et "sommés de s'expliquer". L'ancien ministre a raconté l'incident au préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes Michel Delpuech, indique le Canard enchaîné dans ses colonnes. 

Une information démentie dés mardi soir sur Tweeter par le préfet d'Auvergne Rhône-Alpes. Michel Delpuech conteste toute ingérence dans cette affaire : Brice Hortefeux ne l'a jamais contacté.


Sur le même sujet

Les + Lus