FC Grenoble Rugby/GF38: la co-utilisation du Stade des Alpes de nouveau sur la table

Publié le Mis à jour le
Écrit par FG avec communiqué

Après l'épisode de l'exode du GF38 à Chambéry, pour laisser jouer le FCG au Stade des Alpes, des voix se sont élevées sur l'air du favoritisme. La Métro annonce aujourd'hui que les discussions ont repris entre les clubs pour trouver une solution.  

Autour de la table, il y avait les Présidents du FC Grenoble Rugby et du Grenoble Foot 38, Marc Chérèque et Stéphane Rosnoblet réunis à l'initiative du Président de Grenoble Alpes Métropole. Il y avait aussi l'adjoint aux sports de la Ville de Grenoble et le délégataire du Stade des Alpes. 

"Tous les participants ont réaffirmé que le FCG comme le GF38 disputeront leurs rencontres à domicile au Stade des Alpes, quels que soient leurs niveaux sportifs", explique la Métro dans un communiqué, "les tensions récentes et les délocalisations des matchs du GF doivent devenir des épisodes du passé."

Un travail "très en amont"

"Bien évidemment, il est possible qu'exceptionnellement, et en raison de la concomitance de certaines rencontres, un des deux clubs soit dans l'obligation de trouver un stade d'accueil de repli", mais "tous les participants à cette réunion ont réaffirmé leur volonté de travailler ensemble pour éviter, ou tout au moins minimiser, la probabilité de cet événement. Cela passe par un travail très en amont avec les ligues et/ou les fédérations pour une bonne planification des saisons, par la mise en place d'un intervalle possible entre deux matchs et par la sensibilisation des parties prenantes comme des diffuseurs des spécificités de la co-utilisation d'un stade de compétition par deux clubs
qui est appelée à se répandre."

Les participants à la réunion ont affirmé que "la mise en place du stade Lesdiguières comme une solution de repli durable et acceptable par tous".

Un groupe de travail d'élus de la Métropole, de la Ville de Grenoble et de dirigeants des deux clubs travaille dorénavant avec les services des
collectivités et de Sogestal (délégataire) sur "les modalités pratiques, dans la durée, de l'utilisation conjointe du Stade des Alpes par les deux clubs. Ce travail portera également sur les modalités de la mise en oeuvre du Stade Lesdiguières comme stade de repli, qui devra
rester exceptionnelle".