Fête des librairies : Le choix des libraires indépendants en Auvergne

Publié le

À l'occasion de la 23e édition de la fête de la librairie, ce samedi 24 avril, quatre libraires indépendants en Auvergne expliquent pourquoi ils ont décidé de participer à cette fête. Ils en profitent pour donner leur coup de cœur.

C'est la 23ème édition de la fête de la librairie par les libraires indépendants. Samedi 24 avril, plus de 480 libraires sont mobilisés en France. Une date qui marque également la journée mondiale du livre et du droit d'auteur. L'occasion pour quatre libraires indépendants des départements auvergnats, Puy-de-Dôme, Allier, Haute-Loire et Cantal, d'expliquer pourquoi ils participent à cet événement, et de nous donner leur coup de coeur du moment.

 

"C'est le moment de mettre en avant notre travail", Valérie Bethaz, Librairie la cité du vent, dans le Cantal

Depuis 2015, Valérie Bethaz, gérante de la librairie La cité du vent, à Aurillac, dans le Cantal, participe à la fête de la librairie. "Indépendante", insiste la gérante ", c'est important pour moi ce mot. C'est important de parler des librairies indépendantes. C'est le moment de mettre en avant le travail que l'on fait toute l'année".



Les conseils :

  • "A la ligne" de Joseph Pontus. "C'est un livre humaniste et de partage. Un livre poétique pour tout ce qu'il véhicule en émotions et en témoignage. D'autant que l'auteur est décédé fin février".
  • "Le démon de la colline aux loups" de Dimitri Rouchon Borie. "Il y a un vrai travail éditorial. C'est un texte dur et un roman puissant. C'est un enfant qui parle, du coup il y a une certaine innocence. Il marque par son histoire et la manière dont c'est raconté. C'est un vrai beau texte littéraire"

 

"On est libres et indépendants", Jean-Claude Detex, gérant de la librairie Le Talon d'Achille, dans l'Allier

Plus au nord de l'Auvergne, dans le département de l'Allier, Jean-Claude Detex et sa librairie, Le Talon d'Achille, à Montluçon, participe, lui aussi, à la fête de la librairie. Cette journée a une saveur particulière "On explique l'importance de la loi Lang, s'il n'y avait pas eu cette loi, il y a quarante ans, on n'existerait pas. Le prix du livre neuf est unique en France, il est fixe et le même partout qu'il soit vendu sur Internet ou dans les librairies".



Les conseils :

  • "Catamount" de Benjamin Blasco-Martinez. C'est un western en bande dessinée. "C'est très bien dessiné et en plus l'auteur est de la région. Mais ce n'est pas l'unique raison de ce choix. C'est une vraie histoire de western".
  • "Dernier tour lancé" de Anthonyn Varenne. "Il faut aimer le sport de haute performance. On suit un jeune qui est motocycliste, il fait les grands prix moto. Il veut être premier. Ce qui est aussi intéressant, c'est que l'on voit la relation avec son entourage", évoque Jean-Claude Detex.



"On n'a pas toujours l'occasion de dire ce qu'est une librairie indépendante", Leah Ferreri, Tout un monde, dans le Puy-de-Dôme

Un samedi comme les autres pour Leah Ferreri, co-associée dans la librairie, Tout un monde, à Ambert, dans le Puy-de-Dôme. Il y a du monde, mais entre deux vagues d'affluence, elle explique pourquoi elle participe à la fête de la librairie. "On n'a pas toujours l'occasion de dire ce qu'est une librairie indépendante, comment elle fonctionne. Aussi pour remercier nos clients d'être là, on offre une rose et un livre pour l'occasion".



Les conseils :

  • "Black manoo", de Gauz Black, paru en août 2020. "C'est un auteur que l'on suit depuis longtemps et que l'on continue de défendre, explique Leah Ferreri. Il a une très belle plume, très imagée. C'est une écriture très rythmée. On suit un jeune personnage qui vient d'Abidjan en France. Il y a une série de personnages haut en couleur et quelque chose de touchant dans ce livre".
  • "De pierre et d'os", de Bérangère Cournut. "On suit presque toute la vie d'une femme Inuite. C'est un récit très poétique, qui contraste avec la rudesse de la vie nomade, des conditions de vie des inuites. C'est un livre assez magnifique".



"On est fiers d'être des libraires indépendants", Emerich Lecluse, à la librairie La boite à soleils, en Haute-Loire

À quelques kilomètres d'Ambert, à Tence, en Haute-Loire, Emerich Lecluse est employé à la librairie, La boîte à soleils. Pour lui aussi cette journée est importante "on est fiers d'être des libraires indépendants. On est fiers d'accueillir nos clients. Il y a certes plus de choix dans de grandes enseignes, mais nous n'avons pas la même approche, pas la même relation. On connaît les clients et on sait ce qui leur plaira".



Les conseils :

  • "Où bat le coeur du monde", de Philippe Hayat. "Ce livre m'a transporté. On suit le personnage tout le long du livre. À la fin, j'économisais pour ne pas le quitter. C'est l'histoire d'un jeune tunisien, dans les années 30, il va voir son père juif décédé lors d'une manifestation. Il va perdre l'usage de la parole et devenir boiteux. Pendant ce voyage, il va aussi découvrir le jazz".
  • "Nickel boys", de Colson Whitehead, le prix pulitzer 2020. "C'est un roman coup de poing. On est dans les années 60, aux Etats-Unis. On suit l'histoire d'un afro-américain. Alors qu'il se rendait dans son université en autostop, il est arrêté par la police dans une voiture volée. Il est envoyé dans une maison de correction connue pour ses mauvais traitements".



Tout un panel de lectures à découvrir dans vos librairies indépendantes. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité