Alors que les grandes stations accueillaient ce premier week-end de mars une nouvelle vague de vacanciers, le Col de Marcieu fêtait tout simplement la neige avec certes quelques touristes mais surtout beaucoup d'habitants.

Le Col de Marcieu, c'est vraiment le royaume du  débutant. Dans l'une des plus petites stations des Alpes, la moyenne d'âge du skieur est très basse, à l'image de l'altitude du domaine : moins de 1100 mètres. Et pourtant la neige est là, fidèle au rendez-vous depuis Noël. Alors pour fêter sa présence, et aussi le début des vacances scolaires, le village a mobilisé toutes ses forces vives.

"Beaucoup de gens ne sont pas consommateurs sur le plateau, ils sont participants", explique le président de l'association du foyer de ski de fond entre un stand de biathlon et un parcours de slalom. "Parce que pour animer des journées comme celles-ci, ou comme la coupe Icare, il faut beaucoup de monde".

Avant d'être une station, le col de Marcieu est un village, celui de Saint-Bernard, perché sur le balcon des Petite Roches, tout près de Saint-Hilaire-du-Touvet, haut lieu du vol libre. Ces 600 habitants ont à coeur de faire vivre et découvrir leur petit coin de paradis.

Au paradis d'ailleurs, on s'y croirait devant cette sculpture géante composée de gros glaçons colorés. L'oeuvre est le fruit du travail des écoliers du village avec l'aide de bénévoles. C'est un peu le clou de la fête de la neige et résume à elle seule tout l'état d'esprit de Saint-Bernard.

Intervenants : Bruno Boussard, Pdt Ass Saint Bé en fête ; Pierre Roigt, Pdt Ass foyer de ski de fond ; Catherine Guillot, trésorière ski club Dent de Crolles ; Nathalie, sculpteuse bénévole