François Fillon remporte la primaire de la droite et du centre avec 66,6% des voix

© AFP
© AFP

François Fillon remporte la primaire de la droite et du centre en creusant l'écart face à son rival Alain Juppé (66,6% contre 33,4%). Il arrive nettement en tête dans tous les départements Rhône-Alpins avec plus de 71% des voix. Il réalise son meilleur score dans l'Ain, dans la Loire et en Ardèche  

Par Philippe Bette

François Fillon, très net vainqueur dimanche de la primaire de la droite face à Alain Juppé, défendra les couleurs de son camp à l'élection présidentielle de 2017, avec de bonnes chances de l'emporter étant donné la désunion à gauche.

Sur 10 000 bureaux dépouillés à 23h, les scores respectifs étaient pour François Fillon de 66, 6% des voix et pour Alain Juppé de 33,4% des voix. François Fillon réalise des scores supérieurs à 70 % dans tous les départements de la région. 

Départements      François Fillon    Alain Juppé

Rhône                      71,1%                  28,9%
Ain                            75,2%                  24,8%
Loire                         73,4%                  26,6%
Ardèche                    73,6%                 26,4%
Drôme                       72,8%                 27,2%

Pour voir la carte de France Iinfo ,c'est ici 

Des hurlements de joie ont accompagné l'annonce de ces premiers résultats au QG de M. Fillon, qui réussit donc un double exploit: arrivé largement en tête au premier tour (44,2%), il a successivement écarté les deux favoris des sondages, Alain Juppé mais aussi Nicolas Sarkozy dont il fut cinq ans le Premier ministre (2007-2012), sèchement éliminé dimanche dernier.*

Ce second tour établit donc un record pour une primaire ouverte organisée en France avec 4 millions d'électeurs de droite mobilisés . En 2011, 2,9 millions d'électeurs avaient participé à la primaire initiée par le PS, qui retente l'exercice les 22 et 29 janvier.

M. Fillon devrait être investi dans les prochaines semaines par son parti. Il devra également dessiner les contours futurs de sa direction, prérogative incombant au vainqueur de la primaire selon les statuts LR.La question du maintien à la présidence occupée par interim par Laurent Wauquiez est désormais posée.
 
 Les discussions avec les formations centristes devraient également figurer au programme, en vue des élections législatives. Avec comme inconnue la stratégie qu'adoptera François Bayrou, qui n'excluait pas de concourir à l'Elysée en cas de défaite de son champion Alain Juppé.

L'épilogue de cette primaire devrait lancer définitivement les hostilités pour l'élection présidentielle. A gauche, tous les regards sont tournés vers François
Hollande. Le chef de l'Etat doit en effet annoncer très prochainement s'il brigue ou non un second mandat dans une ambiance électrique avec son Premier ministre Manuel Valls.

Sur le même sujet

Cérémonie de passation du Drapeau de la Résistance à Oyonnax (Ain)

Les + Lus