Genève : il n'y aura plus de sacs plastiques gratuits dans les commerces

Depuis le 1er janvier, plusieurs mesures visant à limiter la consommation de plastique sont entrées en vigueur dans le canton de Genève.

Les sacs plastiques seront désormais payants en caisse dans le canton de Genève. Photo d'illustration.
Les sacs plastiques seront désormais payants en caisse dans le canton de Genève. Photo d'illustration. © Sebastian Gollnow / dpa / AFP
Les sacs plastiques gratuits en caisse, c'est terminé à Genève. La métropole frontalière a fait appliquer cette nouvelle modification légale à partir du mercredi 1er janvier 2020. Désormais, il faudra s'acquitter de quelques francs suisses pour disposer d'un sac plastique dans les lieux de vente du canton. Il revient aux commerçants d'en fixer le prix.

Cette mesure prise par le Grand Conseil vise à "favoriser l'utilisation de sacs réutilisables" compostables, en tissu ou en papier, peut-on lire dans l'article de loi. "Il encourage les commerces de manière générale à éviter les emballages plastiques", ajoute le législateur. Les points de vente ne respectant pas cette obligation s'exposeront à une amende.

 

Limiter la pollution au plastique


Le texte devrait surtout impacter les petits commerces, les deux principaux distributeurs ayant déjà renoncé à donner des sacs plastiques en caisse. La Ville de Genève va même plus loin dans sa démarche écologique. A compter du 1er janvier, seront également interdits les produits plastiques à usage unique, tels que les pailles, gobelets, assiettes ou couverts, pour les activités se déroulant sur son domaine public et soumises à autorisation.
 
De leur côté, les restaurateurs n'ont désormais plus le droit d'utiliser du plastique jetable en terrasse. Un ensemble de mesures qui doit limiter les graves problèmes liés à la consommation de plastique dans la métropole. Chaque Suisse en consommerait près de 125 kilos par an, selon la RTS. Et la seule interdiction des sacs plastiques gratuits dans les commerces devrait permettre de réduire la production de déchets incinérables de 25% d'ici à 2024.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
suisse international écologie environnement