Les gorges du Furon, à Lans-en-Vercors (Isère), route à risque pour les motos

On compte 70 accidents impliquant des motards sur cette route, depuis le début de l'année.
On compte 70 accidents impliquant des motards sur cette route, depuis le début de l'année.

Depuis le début de la saison, les accidents de moto sont réguliers sur la RD 531 au niveau des Georges du Furon. La majorité d'entre eux est due à une perte de contrôle du véhicule, la gendarmerie de Grenoble appelle les motards à la plus grande prudence dans ce secteur.

Par AT

Ce lundi 8 août, peu avant 20 heures un motard a percuté une voiture après avoir perdu le contrôle de son véhicule, à Lans-en-Vercors. Lors de la collision, les deux engins ont pris feu. De justesse, la conductrice de la voiture, une jeune fille de 17 ans en conduite accompagnée, et ses passagers: sa mère et son petit frère, ont pu sortir du véhicule. Arrivés très vite sur place, les pompiers ont pu rapidement maîtriser l'incendie, mais n'ont pas pu secourir le motard, décédé sur les lieux de l'accident. Gravement brûlé, il n'a pas pu être identifié. Une autopsie sera effectuée dans les prochains jours.

Appel vigilance motards Engins, gorges du Furon
Intervenants: Commandant Olivier Kempf, Escadron départemental de Sécurité routière Isère; Pierre Dussert, Pdt Moto club dauphinois; Catherine Falson, membre du moto club dauphinois

Depuis le début de la saison, la gendarmerie a comptabilisé une quinzaine d'accidents de moto au niveau des gorges du Furon, et 70 depuis le début de l'année. Tous ne sont pas mortels, et auraient pu être évités dans 99 % des cas, puisqu'ils découlent de perte de contrôle du véhicule, d'après la gendarmerie de Grenoble. "Cette route est très connue des motards, ils y font des balades mais le problème c'est qu'ils roulent trop vite dans ce virage qui en plus d'être à l'ombre et donc sombre, est très humide. Il faut que les motards soient prudents et roulent moins vite dans ce secteur", rappelaient mardi les forces de l'ordre.

"Nous sommes déjà intervenus la veille, justement, avec une opération des motocyclistes, des voitures banalisées, et nous avons à ce moment-là verbalisé une dizaine de motos pour des infractions au code de la route", rappelle le commandant Olivier Kempf, de l'escadron départemental de Sécurité routière Isère, qui ajoute "nous allons revenir à la charge dans les jours qui viennent."

De leur côté, l'association Moto club dauphinois voit surtout une responsabilité du côté des automobilistes. "C'est une route facile au niveau de la moto, intéressante, explique Pierre Dussert, son président. Les gens ont tendance à rouler un peu vite quand même, et puis c’est la quantité de voitures et de circulation sur cette route qui est dangereuse." Catherine Falson, membre du club, évoque des comportements à risque de la part des automobilistes. "On repère une voiture qui ne va pas rouler tout droit, qui va faire des petits écarts" constate-t-elle, évoquant la distraction du téléphone, "ça veut dire une voiture qui fait un écart  et qui, à un moment donné, n’est plus sur la route."

Sur le même sujet

Les + Lus