Avec leur brasserie de plantes, deux copains de Haute-Loire remettent la liqueur au goût du jour

Dépoussiérer l'image de la liqueur en proposant des recettes originales. C’est le défi lancé par deux copains de classe de Haute-Loire. Ces deux entrepreneurs ont créé leur propre liquoristerie. Leur ingrédient phare : la verveine.

Sur la petite place du centre-ville de Saint-Didier-en-Velay, en Haute-Loire, la micro-brasserie a remplacé l'ancienne boulangerie de la commune. Dans le laboratoire, plus de farine, ni de pâte à pain au pétrin. Dans des cuves en inox, c'est un mélange de plantes qu'Etienne, Guillaume et Bastien font macérer dans l'alcool, pendant 28 jours exactement. Etienne Darinot, brasseur de plantes, explique le processus nécessaire à la fabrication de cette liqueur : "Au bout de ces 28 jours, on va filtrer l’alcool, séparer les plantes de l’alcool, pour récupérer uniquement l’alcool qui aura gardé les composés aromatiques des plantes”

La valeur ajoutée des plantes 

Juste avant de les mélanger à l'alcool, les plantes ont été précisément pesées. La composition du jour est le fruit de nombreux essais. Le brasseur, ingénieur en biologie végétale, a donné la priorité à la verveine, la star locale, appelée aussi l'herbe des druides. "L'idée est de travailler la verveine avec des petites notes épicées, détaille Guillaume Porret, liquoriste. Avec à la fois le serpolet et le carvi, appelé le cumin des prés. C’est une épice européenne qui ressemble un peu au cumin”. 

durée de la vidéo : 00h01mn48s
“Remettre l’ancien temps au goût du jour” : découvrez cette brasserie originale de Haute-Loire ©E. Monnier / M. Pitavy / M. Canuto / France 3 Auvergne

Les trois associés produisent jusqu'à neuf liqueurs différentes : absinthe génépi, ortie ou arquebuse. Toutes les alchimies sont possibles. "On essaie de remettre l’ancien temps au goût du jour. La verveine et la liqueur font partie du patrimoine et de la culture. Et la culture et le patrimoine se partagent", souligne le liquoriste. 

Avec une première récompense au salon international de Lyon en 2022, les brasseurs sont fiers de faire revivre à leur façon les liqueurs de leurs grands-mères...à consommer, bien sûr, avec modération. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité