• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Blocages du 17 novembre. Laurent Wauquiez manifestera avec les gilets jaunes en Haute-Loire

Laurent Wauquiez apporte son soutien au mouvement de contestation du 17 novembre mais sans appeler au blocage. (Photo d'archives) / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP
Laurent Wauquiez apporte son soutien au mouvement de contestation du 17 novembre mais sans appeler au blocage. (Photo d'archives) / © THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Le président des Républicains et du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, participera à une manifestation samedi 17 novembre, en Haute-Loire, dans le cadre du mouvement de grogne contre la hausse du prix des carburants, a indiqué lundi 12 novembre une porte-parole de LR.

Par K.T. avec AFP

Laurent Wauquiez va-t-il troquer sa parka rouge contre un gilet jaune ? Le président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes participera au mouvement national de grogne contre la hausse des prix du carburant. Selon une porte-parole de LR, c’est dans son département de la Haute-Loire, qu’il manifestera. "Évidemment, certains élus Les Républicains vont se joindre à des manifestations. C'est leur droit, ils sont libres. Laurent Wauquiez participera à une manifestation dans son département" de la Haute-Loire, a déclaré lors d'un point-presse Lydia Guirous. "La limite, qui est très claire, est que nous n'appelons pas au blocage", a-t-elle précisé.

Le mécontentement contre la hausse des taxes sur les carburants est monté en puissance ces dernières semaines avec des pétitions rassemblant des centaines de milliers de signatures et un appel à bloquer les routes le 17 novembre, relayé très vite par des élus du Rassemblement national et de Debout la France.
Plusieurs autres partis d'opposition, la France insoumise, le PS et les Républicains, ont apporté eux aussi leur soutien à ce mouvement.

 

Une campagne de tracts ""stop au racket des automobilistes"



"Il y a aujourd'hui une overdose fiscale, et l'écologie ne peut pas être un prétexte, puisque très peu de ces taxes, moins de 20%, sont redistribuées vers la transition écologique", a argumenté Lydia Guirous.
LR a édité un tract à 1,4 million d'exemplaires intitulé "stop au racket des automobilistes" et prônant l'annulation de "toutes les hausses de taxes sur les carburants" décidées depuis fin 2017.
Le tract et la campagne lancée sur les réseaux sociaux pour l'annulation des hausses des taxes sur les carburants ont été présentés lundi 12 novembre, lors de la conférence de presse hebdomadaire de LR.

Une réunion s'est tenue lundi matin à Matignon autour d'Édouard Philippe pour finaliser les mesures d'"accompagnement" de la hausse des prix et des taxes sur les carburants voulues par le président Macron.
 

Sur le même sujet

Les gilets jaunes d’Aurillac n’iront pas à Paris pour l’acte IV

Les + Lus