Le Brivadois Romain Bardet signe jusqu’en 2020 avec AG2R

Publié le Mis à jour le
Écrit par Kamel Tir
A la veille du Tour de France, le principal espoir français, Romain Bardet, a signé la prolongation de son contrat au seuil de l’équipe AG2R.
A la veille du Tour de France, le principal espoir français, Romain Bardet, a signé la prolongation de son contrat au seuil de l’équipe AG2R. © JEFF PACHOUD / AFP

Le cycliste auvergnat Romain Bardet a signé la prolongation de son contrat avec AG2R jusqu’en 2020, a annoncé vendredi 30 juin, Vincent Lavenu, le manager de l’équipe.

A la veille du Tour de France, le principal espoir français, Romain Bardet, a signé la prolongation de son contrat au seuil de l’équipe AG2R. Une information officialisée, vendredi 30 juin par son manager Vincent Lavenu. "Notre volonté est d'évoluer au plus haut niveau du cyclisme mondial", a déclaré le responsable de l'équipe française, Vincent Lavenu.

Leader de l’équipe AG2R, le Brivadois Romain Bardet, qui a terminé second de la Grande Boucle en 2016, entend bien, à 26 ans, poursuivre sa progression au sein de l’équipe. "Il n'y a jamais eu vraiment de doute dans mon esprit", a déclaré Romain Bardet. Et de poursuivre : "Le sponsor nous met dans les meilleures dispositions et je vois l'évolution formidable depuis mon arrivée en 2012 et la façon dont Vincent recrute pour les coureurs et le staff, afin d'avoir de nouvelles compétences".

Lucide, il est le premier à le reconnaître : « C'est compliqué de rééditer la même performance. Plus on monte dans le classement, plus c'est difficile. Il ne faut pas voir le Tour comme une course dans laquelle on peut avoir une progression linéaire » déclarait-il à l’AFP.
Pierre Latour et le champion de Belgique Olivier Naesen ont également signé jusqu’en 2020.



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.