En Haute-Loire, 500 pilotes d’enduro sur la ligne de départ à Brioude

Pendant quatre jours, 500 pilotes vont enfourcher leurs moto pour fêter le 40e anniversaire de l'enduro à Brioude, en Haute-Loire. Un événement à découvrir jusqu'à dimanche 27 septembre.

L'équipe italienne qui avait remporté la course en 1980, était présente jeudi 24 septembre sur la ligne de départ à Brioude, en Haute-Loire.
L'équipe italienne qui avait remporté la course en 1980, était présente jeudi 24 septembre sur la ligne de départ à Brioude, en Haute-Loire. © Jean-Luc Roussilhe / FTV
On prend les mêmes et on recommence. Jeudi 24 septembre, ils étaient tous là sur la ligne de départ à Brioude, en Haute-Loire, pour le trophée vintage et fêter le 40e anniversaire de l'ISDT Brioude. Même les Italiens, vainqueurs en 1980, étaient présents. « Nous revenons 40 années en arrière. Tous les Italiens qui sont ici sont les mêmes qui étaient là à l’époque », raconte Adriano Micozzi avec sa moto 50 AIM. 
 

500 pilotes et des machines d'époque

Ils sont 500 pilotes à s’être déplacés pour l’événement pendant quatre jours. Dans l’impressionnant paddock, des machines d’époque. Jean-Pierre André est, lui, propriétaire d’une petite Yamaha 175 DTMX, et il n’aurait manqué ce rendez-vous pour rien au monde. « On retrouve des copains, des gens qu’on n’a pas vu depuis 10-20 ans. C’est que du plaisir et le reste est à jouer dans les chemins », évoque le pilote. 
 
Cet évènement à Brioude, en Haute-Loire, permet de retrouver des motos d'époque et de les redécouvrir.
Cet évènement à Brioude, en Haute-Loire, permet de retrouver des motos d'époque et de les redécouvrir. © Jean-Luc Roussilhe

Le parcours est identique à celui de 1980 avec la célèbre spéciale de Verneuges, un des hauts lieux de l’enduro mondial. « Verneuges, c’est mythique, c’est la Mecque de l’enduro. Ça fait vraiment plaisir de revenir là, mais c’est très difficile », raconte Denis Comte, enduriste. 
Avec la renaissance des marques de l’époque, c’est un beau spectacle auquel assiste Yann Cadoret, ancien champion d’enduro. « Ca marche toujours. Après, il ne faut pas comparer avec les motos de maintenant. Ce sont des belles machines »
 

Retour aux sources de l'enduro à Brioude

Une première boucle de 130 km autour de Brioude, pour rappeler que l’enduro est né ici, en France. Parmi les participants, il y a aussi les Français, menés par le local de l’étape, Thierry Charbonnier. « À l’époque, on était des sportifs de haut niveau, maintenant, on est des sportifs de bas niveau. Mais le plaisir est toujours là, je dirais même qu’il est plus intense parce qu’on a rien à prouver et aujourd’hui on prend que du plaisir ».
 
Vivre la passion jusqu’au bout, comme le brivadois, Jean-Louis Figureau, qui participe à ces ISDT, c’est l’un des précurseurs de l’enduro en France. « Le jour de mon enterrement, il faudra trouver un cercueil à deux-roues ce ne sera pas évident », explique l’enduriste de 74 ans avant d’enfourcher sa moto.
  
durée de la vidéo: 02 min 15
Enduro. Un retour 40 ans en arrière à Brioude, en Haute-Loire
Programme jusqu'à dimanche 27 septembre
Jour 4 – vendredi 25 septembre 2020 : fléchage BLEU

Deuxième jour de course avec départ devant la mairie puis circuit reprenant le tracé du 2e jour des ISDT 1980 en direction de Champagnac-le-Vieux. Le parcours de liaison compte quatre CH et quatre passages en spéciale, deux sur le site de l’EREA et deux dans une spéciale en ligne près de Champagnac-Le-Vieux. Puis retour sur Brioude pour un test d’accélération Chemin des Prés Noirs à Brioude et une arrivée devant la mairie.
  • départ Mairie de Brioude (Base de tracé jour 2 ISDT 1980)
  • 2 SP banderoles – Brioude (EREA)
  • Deux passages chronométrés en SP en ligne près de Champagnac-Le-Vieux »
  • 1 Test d’accélération à Brioude 
  • Vidéos et photos sur grand écran des spéciales de la journée.
  • Interviews-presse, et dédicaces dans l’espace VIP à proximité du podium.
  • Présentation et mise en avant des pilotes ayant participé en 1980. 
Jour 5 – samedi 26 septembre 2020 : fléchage JAUNE

Troisième jour de course avec départ devant la mairie de Brioude puis circuit reprenant le tracé du premier jour, mais à l’envers. Le parcours comporte quatre CH dont deux basés à Verneuges, où les pilotes passeront deux fois. Troisième passage en spéciale sur le site de l’EREA avant un test d’accélération boulevard Léon Blum et une arrivée devant la mairie. 
  • Départ Mairie de Brioude (Base de tracé jour 5 ISDT 1980)
  • Circuit inverse du jour 1.
  • 4 CH dont 2 à Verneuges
  • 3 SP banderoles (2 à Verneuges, 1 à Brioude EREA)
  • 1 Test d’accélération à Brioude
  • Vidéos et photos sur grand écran des spéciales de la journée.
  • Interviews-presse, et dédicaces dans l’espace VIP à proximité du podium. 
Jour 6 – Dimanche 27 septembre 2020 : fléchage VERT

Quatrième jour de course réservé au traditionnel motocross final avec départ devant la mairie de Brioude puis petit parcours de liaison permettant aux pilotes d’accéder au site où se trouve le circuit. Manches de plusieurs tours pour 20 à 25 concurrents, avec départ en ligne. À 14 h, place à la remise des prix sur le podium à Brioude.
  • 9 h Départ Mairie de Brioude vers le terrain pour le Cross final Chronométré (20/25 Motos par manche) dans l’ordre des numéros.
  • 14 h Remise des Prix. 
  • Vidéos et photos de la journée sur grand écran.
  • Interviews-presse, et dédicaces dans l’espace VIP à proximité du podium.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moto sport auto-moto histoire insolite