• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Haute-Loire, les gendarmes mettent fin à un trafic de faux maillots de football

Les gendarmes de la Haute-Loire ont saisi un stock de faux maillots de football / © Gendarmerie Nationale
Les gendarmes de la Haute-Loire ont saisi un stock de faux maillots de football / © Gendarmerie Nationale

Les gendarmes de la Haute-Loire ont intercepté un vendeur de maillots de football contrefaits, ils ont été intrigués par les faibles prix proposés et par le fait qu’il propose des maillots de l’équipe de France avec 2 étoiles bien avant la mise en vente officielle.

Par Cyrille Genet

Des maillots de football des équipes françaises et internationales deux à trois fois moins cher que les produits officiels proposés sur la page Facebook les vendeurs du 43 ont attiré l’attention des enquêteurs raconte le Colonel Rabaste, Commandant du groupement de Gendarmerie de la Haute-Loire, confirmant une information publiée le 23 août par France Bleu. Les soupçons ont été renforcés lorsque l’homme s’est mis à proposer des maillots de l’équipe de France avec 2 étoiles (signe de la double victoire en Coupe du Monde) alors que le fournisseur de l’équipe de France ne les avait pas encore mis en vente.

Après un premier contact sur cette sorte de" Bon Coin" de proximité, l’homme donnait rendez-vous à ses clients sur la place de la mairie de différentes communes de la Haute-Loire et se faisait payer en liquide. Un petit commerce local qui lui aurait tout de même rapporté près de 5000 euros. Laissé en liberté, il sera convoqué prochainement par la justice. La loi sanctionne d'une peine maximale de 3 ans d'emprisonnement et de 300 000 € d'amende toute personne qui offre à la vente ou vend des marchandises présentées sous une marque contrefaisante.
 

 

Sur le même sujet

Registre canicule : Villeurbanne veille sur les seniors

Les + Lus