Haute-Loire : un local et des miradors de chasseurs dégradés

En Haute-Loire, des dégradations ont été constatées par des chasseurs au niveau de leurs installations. Des miradors à Monistrol-sur-Loire et un local associatif de Chomelix auraient été vandalisés. Une plainte a été déposée.
En Haute-Loire, des dégradations ont été dénoncées par des chasseurs sur leurs équipements.
En Haute-Loire, des dégradations ont été dénoncées par des chasseurs sur leurs équipements. © G.Rivollier / FTV
En Haute-Loire, des équipements utilisés par des chasseurs ont été vandalisés. Ces dégradations ont été constatées depuis le déconfinement, mais se seraient accélérées en début d’été. Ils dénoncent des actes de vandalisme sur les miradors, ces tourelles d’environ 2 mètres utilisées pour les battues au sanglier, au renard et au chevreuil. Sur une quinzaine de miradors, environ 10 auraient subi des dégradations.

"Dix miradors renversés, cassés"

Elles auraient été démontées, abimées, déplacées sur une centaine de mètres ou encore taguées avec des inscriptions anti-chasse telles que « chasseurs assassins ». Le président de l’association de chasse André Delolme en est certain, ce n’est pas le fruit du hasard : « Il  y en aurait un qui se serait versé on aurait pu dire que c’était le vent. Mais là, ils nous en ont versé une dizaine quand même. Dix miradors renversés, cassés. Il y en a un qui a été trainé dans un bois, ils l’ont trainé sur plus de 200 mètres, ce n’est pas le vent, il n’est pas parti tout seul le mirador ! »

Un équipement pour la "sécurité de tous"

Pour les chasseurs de Monistrol-sur-Loire, ces dégradations sont incompréhensibles. En effet, ces équipements ont, selon eux, pour objectif de garantir la sécurité des chasseurs lors des battues ainsi que des autres usagers de la nature comme les cyclistes ou les randonneurs. Les détruire est donc perçu comme une aberration par Grégory Joumard, vice-président de l’association : « C'est utilisé pour la sécurité de tous, à la fois pour le chasseur et les autres utilisateurs qui sont autour, comme les ramasseurs de champignons. C’est bien signalé par des panneaux, mais là c’est pour le tir et pour les faire un tir fichant, pour qu’il y ait moins d’accident et de ricochets.»

"On pense que ça va s'amplifier"

Récemment, c’est le local d’une association de chasse de Chomelix qui a été vandalisé. Une plainte contre X a été déposée. Les vandales ont fracturé une porte et tout cassé à l'intérieur. Dans le local, des inscriptions anti-chasseurs y ont été gravées, ce qui a scandalisé le vice président de la fédération de chasse de Haute-Loire Patrick Morel, fédération à l’origine de la plainte : "Quand on voit ce qui se passe aujourd'hui avec les pétitions anti chasse et toutes les manifestations anti-chasse on peut penser que ça va s'amplifier, et malheureusement il ne faudrait pas. C'est une chose qu'on ne veut pas et qu'il faudrait tout de suite stopper dès le départ."  La fédération nationale des chasseurs vient d'ailleurs de mettre en place un site pour dénoncer les incivilités et les malveillances contre la chasse, en augmentation un peu partout en France.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chasse sorties et loisirs faits divers