Haute-Loire : pourquoi le lac de Naussac reste interdit à la baignade

Le lac de Naussac, situé entre les départements de la Haute-Loire et de la Lozère, est temporairement interdit à la baignade pour cause de pollution aux cyanobactéries. La consommation de poissons pêchés dans la retenue est également proscrite.
 

Le lac de Naussac pollué par les cyanobactéries.
Le lac de Naussac pollué par les cyanobactéries. © G. Rivollier/France3 Auvergne
Le grand lac de la retenue de Naussac, situé entre la Haute-Loire et la Lozère, reste temporairement interdit à la baignade ainsi que la consommation des produits de la pêche. Seule la pratique des sports nautiques sur les 1 000 hectares du grand lac reste autorisée.
« Un premier contrôle réalisé le 21 juin 2019 par l’agence régionale de santé ( ARS) a mis en évidence la présence de cyanobactéries toxinogènes du genre majoritaire Anabaena » précise le communiqué de la Préfecture.
 

Des algues à ne pas prendre à la légère


Connues sous le nom d'algues bleues, ces micro-organismes de couleurs bleu-vert contaminent régulièrement durant l’été, les eaux calmes et riches en nutriments des lacs, étangs et rivières. « Ces algues produisent des substances qu’on appelle des neurotoxines, qui dans certaines conditions, c’est-à-dire qu’une espèce peut en produire ou ne pas en produire, on peut avoir un danger pour la santé. Surtout vis-à-vis des jeunes enfants et il faut faire également attention aux chiens » précise Adeline Picot, responsable santé environnement, à l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Lozère.

Première alerte aux cyanobactéries


C'est la première fois que ces algues apparaissent dans la retenue. Pour le gestionnaire du barrage, l'Etablissement Public Loire, les causes sont multiples. « On peut avoir des problèmes de conformité des eaux usées, ensuite on a eu un gros épisode de canicule, ça peut expliquer ça aussi et puis auparavant on a eu de l’ordre de 100 millimètres de pluie. On peut avoir aussi du ruissellement qui peut expliquer cette apparition » avance Olivier Collon, de l’Etablissement Public Loire.

A Naussac, la saison n'a pas encore vraiment commencé mais c'est tout de même un coup dur, même si la baignade a de nouveau été autorisée ce début de semaine dans le petit plan d'eau.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter