Haute-Loire : le vote de la subvention d’1 million d’euros pour le château de Saint-Vidal reporté

Remarquablement conservée, la Forteresse de Saint-Vidal est classée au titre des Monuments historiques depuis 1958. / © Elodie Brot-Monnier/France 3 Auvergne
Remarquablement conservée, la Forteresse de Saint-Vidal est classée au titre des Monuments historiques depuis 1958. / © Elodie Brot-Monnier/France 3 Auvergne

Le vote de la subvention d’1 million d’euros de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour le château de Saint-Vidal, qui devait avoir lieu vendredi 15 février, est reporté. Un dossier qui suscite la polémique.

Par Aurélia Abdelbost

La région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de reporter le vote de la subvention d’1 million d’euros au château de Saint-Vidal (Haute-Loire), qui devait avoir lieu vendredi 15 février. Cette enveloppe destinée à l’Association pour la valorisation du Velay Auvergne et Gévaudan, présidée par Vianney d’Alençon, également propriétaire du château, a déclenché la polémique. Selon la Région : "Le vote a été reporté afin de laisser à l'opposition un délai raisonnable pour étudier les documents supplémentaires qu'elle a demandé. C'est un problème de forme et non de fond". 
 

"La clarification entre le patrimoine de l'association et celui de Vianney d'Alançon"

Le groupe d'opposition Socialiste et Démocrate est vent debout contre cette subvention. Il a demandé un certain nombre d'informations complémentaires comme les statuts de l'association, les budgets, bilans, etc. L'opposition souhaite faire "la clarification entre le patrimoine de l'association et celui de Vianney d'Alançon, à titre personnel".  Elle craint que cette subvention ne serve à "enrichir le patrimoine immobilier d'une personne privée". Ce que dément la Région : "En aucun cas les aides de la Région ne sauraient contribuer à financer un particulier. La Région se montre extrêmement vigilante quant au strict respect de cette exigence", indique Florence Verney-Carron, vice-présidente déléguée à la Culture et au Patrimoine.
 

La Région met en avant les bénéfices en termes de tourisme liés au développement du château. Vianney d’Alençon, qui a racheté l'édifice en 2016, souhaite transformer cette forteresse millénaire en un petit Puy du fou auvergnat. Cette subvention devrait notamment servir à développer la scénographie du château.
 
Le vote va être reporté d'environ un mois selon la Région. "Cela ne signifie évidemment pas que le dossier est clos", prévient le groupe d'opposition qui assure qu'il restera vigilant sur cette affaire. 
 

Sur le même sujet

Rassemblement enseignants à Vaulx-en-Velin

Les + Lus