A Langeac (Haute-Loire) : des ateliers mémoire pour les plus de 60 ans

Comment travailler son attention et sa mémoire pour éviter ou retarder les problèmes ? Les « ateliers mémoire » organisés à Langeac (Haute-Loire) sont l’une des solutions pour les plus de 60 ans. / © G. Rivollier / France 3 Auvergne
Comment travailler son attention et sa mémoire pour éviter ou retarder les problèmes ? Les « ateliers mémoire » organisés à Langeac (Haute-Loire) sont l’une des solutions pour les plus de 60 ans. / © G. Rivollier / France 3 Auvergne

Comment conserver le plus longtemps possible ses capacités de mémorisation ?  A Langeac, en Haute-Loire, des « ateliers mémoire » sont organisés pour les plus de 60 ans.

Par Gérard Rivollier

Comment travailler son attention et sa mémoire pour éviter ou retarder les problèmes ? Les « ateliers mémoire » organisés à Langeac (Haute-Loire) sont l’une des solutions pour les plus de 60 ans.
Autour d’un café, des retraités se retrouvent pour un moment de convivialité et d’échanges ? Ici, les participants sont tous volontaires pour participer à plusieurs après-midi de travail sur la mémoire. Yvonne fait partie de ces seniors : «Je me rappelle de rien, j’oublie tout. Je change les choses de place, je ne les retrouve pas et je cherche, je cherche… ». Assis à ses côtés, Roger n’a pas de problème de mémoire mais souhaite l’entretenir.
 

Détecter plus tôt... la maladie d'Alzeimer



L'atelier s'adresse aussi bien à des personnes atteintes de troubles de mémoire qu'à des personnes qui veulent retarder les problèmes.
L'objectif : c'est la prévention, anticiper la perte d'autonomie, à travers des exercices concrets ou des jeux proposés par une neuropsychologue.

« La stimulation de la mémoire va vraiment nous permettre de maintenir des capacités suffisantes pour ne pas avoir de gêne au quotidien. On va mettre des stratégies en place pour pouvoir mieux se souvenir. On va aussi voir tout ce qui permet de pallier les difficultés », explique Anaïs Brugnon, neuropsychologue de l’association Saint-Dominique.
Ce type d'atelier permet aussi de détecter plus tôt d'éventuelles maladies neurodégénératives, comme la maladie d'Alzeimer.
Une maladie qui devrait toucher 1 Français sur 4 de plus de 65 ans, en 2020, c'est-à-dire demain, selon l'association France Alzeimer !
« On peut ralentir l’évolution de la maladie. Malheureusement, il n’y a pas de secret. Pour le moment, il n’y a aucun moyen de l’arrêter. La maladie continue à évoluer. Par contre, je pense que cela vaut la peine de faire travailler la mémoire jusqu'au dernier moment », indique le docteur André Cuny,
président départemental (43) de France Alzeimer

Des jeux, des ateliers artistiques, du chant : tout est bon pour entretenir sa mémoire. Il y aurait près de 900 000 malades d'Alzeimer diagnostiqués en France aujourd'hui et autant qui ne le sont pas.
A Langeac (Haute-Loire) : des ateliers mémoire pour les plus de 60 ans
Comment conserver le plus longtemps possible ses capacités de mémorisation ? A Langeac, en Haute-Loire, des « ateliers mémoire » sont organisés pour les plus de 60 ans. Intervenants : Yvonne Vissac, participante / Roger Guichard, participant / Anaïs Brugnon, neuropsychologue association Saint-Dominique / Dr André Cuny, président départemental France Alzeimer - G. Rivollier / E. Monnier / B. Courtine / France 3 Auvergne

Sur le même sujet

Les + Lus