Pourquoi le prince Albert de Monaco est en Auvergne pendant deux jours

Savez-vous que la famille princière de Monaco a des origines auvergnates ? Ses ancêtres ont même vécu en Haute-Loire. Le prince Albert II de Monaco a entamé ce jeudi 1er juin une visite de deux jours en Haute-Loire.

Le prince Albert II de Monaco en visite sur les traces de ses ancêtres : ce n’est pas la Côte d’Azur mais les bords de Loire. A plus de 300 km de Monaco, c’est à Lavoûte-sur-Loire et à Polignac, en Haute-Loire, que le souverain revient à la source de ses origines. Thomas Fouilleron, directeur des archives et de la bibliothèque du palais princier de Monaco, raconte : « Les grands parents du prince Albert II se sont rencontrés au château de Lavoûte entre 1915 et 1917, pour se marier en 1920 à Monaco et permettre la pérennisation de la dynastie des Grimaldi. Le nom de Grimaldi s’est substitué à celui de Polignac mais c’est finalement un Polignac qui règne aujourd’hui sur Monaco ». 

"Tout le village est en fête"

Lavoûte-sur-Loire est un village qui sera prochainement reconnu comme site historique Grimaldi de Monaco. Une reconnaissance que Polignac a déjà obtenue. Si la visite princière s’appuie sur le passé, elle est résolument tournée vers l’avenir. Objectif : utiliser cet héritage pour dynamiser le tourisme. En attendant de nouveaux touristes, la venue du monarque est déjà un grand événement pour le village. Marie-Claude Arsac, habitante de Polignac, explique : « C’est un honneur pour Polignac de recevoir le prince. Nous sommes très fiers. Tout le village est en fête. C’est un jour de fête ». 

"Revenir aux racines d'une famille"

Un jour particulier pour le prince Albert aussi. Le prince Albert II de Monaco souligne : « Il s’agit de revenir aux racines d’une famille qui est proche de la mienne. Par mariage, le prince Pierre de Polignac a épousé ma grand-mère, la princesse Charlotte. C’était aussi mon grand-père. On devait venir avec toute ma famille il y a quelques années mais ce n’a pas pu se faire. Il me tenait à cœur depuis très longtemps de venir. J’ai pu retrouver des cousins, certes un peu éloignés. Cela me fait très plaisir d’être là aujourd’hui, de constater tout ce qui est fait pour la préservation du patrimoine et de cet héritage extraordinaire. Le but de ces sites historiques est de préserver le patrimoine, de retracer les liens historiques. Mais il s’agit aussi de créer des synergies et des partenariats pour l’avenir ». Albert II de Monaco est attendu ce vendredi matin au Puy-en-Velay et l’après-midi à Saint-Pal-de-Chalencon.