Coronavirus COVID-19 : la messe de la cathédrale du Puy-en-Velay diffusée en direct sur Facebook

Afin de respecter les mesures interdisant les rassemblements religieux, liés à l’épidémie de Coronavirus COVID-19, la messe est désormais célébrée sans fidèles à la cathédrale Notre-Dame, au Puy-en-Velay. La célébration est retransmise chaque jour en direct sur Facebook.
Au Puy-en-Velay, la messe célébrée en la cathédrale Notre-Dame du Puy sera retransmise chaque jour en direct sur Facebook.
Au Puy-en-Velay, la messe célébrée en la cathédrale Notre-Dame du Puy sera retransmise chaque jour en direct sur Facebook. © G. Rivollier / FTV
Au Puy-en-Velay, les fidèles de la cathédrale Notre-Dame du Puy sont privés de rassemblement, mais pas de messe. Afin de respecter l’interdiction concernant les rassemblements religieux pour limiter la propagation du Coronavirus COVID-19, la cathédrale a fermé ses portes au public. Pour autant, l’office continue d’y être célébré, et retransmis en direct sur la page Facebook de la cathédrale du Puy. « On voulait garder un lien, soutenir les gens par la prière en ces moments difficiles et partager du réconfort avec ceux qui se sentent seuls », explique Bernard Planche, recteur de la cathédrale.

Une trentaine de fidèles connectés

Ce mercredi 18 mars, au matin, ils étaient plus d’une trentaine de fidèles à suivre la célébration depuis leur domicile. En commentaires, « Amen » ou encore des remerciements de la part des fidèles confinés chez eux : « On a eu beaucoup de remerciements, on essaye de faire au mieux même si c’est un exercice auquel on n’est pas habitués. Il faut s’adapter, on échange aussi avec d’autres paroisses qui ont décidé de faire la même chose », affirme Bernard Planche.

Une messe célébrée chaque jour

La messe sera retransmise chaque jour à 10h30 en direct sur Facebook, et célébrée par l’un des deux prêtres de la cathédrale. Le troisième étant âgé de plus de 70 ans, il reste confiné à son domicile. Pour rappel, tout rassemblement ou réunion de plus de 20 personnes au sein d’un lieu de culte est prohibé, y compris pour des funérailles.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société religion