Haute-Loire : deux zones blanches disparaissent, le téléphone mobile progresse

Deux pylônes inaugurés le 4 juillet à Alleyras et au Monastier-sur-Gazeille en Haute-Loire font disparaitre deux zones blanches. La 4G arrive sur les téléphones mobiles des habitants et des touristes enfin soulagés.

Un nouveau pylône et ses antennes pour diffuser la 4G dans des territoires jusqu'à présent oubliés
Un nouveau pylône et ses antennes pour diffuser la 4G dans des territoires jusqu'à présent oubliés © Elodie Brot-Monnier - FTV
Alleyras en Haute-Loire ne compte que 133 habitants, mais aussi 2 restaurants et une gare. En été la population triple mais tous, les habitants réguliers comme les touristes devaient se passer de la 4G et du haut débit pour leurs smartphones, tablettes et ordinateurs portables. Un véritable handicap pour la petite commune du Haut Allier.

"Ici vous avez un village d’Alleyras qui est promis à un bel avenir touristique et on mesure bien qu’aujourd’hui on ne peut pas porter d’ambitions touristiques sans disposer de ces infrastructures. Donc au-delà même de la crise qui a révélé combien toute la population en avait besoin, on en a aussi besoin pour être capable de proposer ce service aux touristes de Haute-Loire" indique le préfet de la Haute Loire Nicolas de Maistre

La mise en service d’un pylône ouvert à tous les opérateurs de téléphonie mobile à compter du 4 juillet est un soulagement pour tous. Une opération rendue possible grâce au programme New Deal Mobile qui oblige les géants des télécom à cibler les communes qui en font la demande, alors que l’Etat renonce en partie à ses redevances sur les fréquences, le tout favorisant la rentabilité d’opérations à très faible trafic.

Au village vacances de Pont d’Alleyras, le téléphone mobile est désormais connecté partout et plus seulement sous le cerisier au bout du parc. Une mise à jour qui va changer les habitudes des familles, des seniors et des salariés. "Nos vacanciers arrivent à s’habituer, faute d’autre chose, à être déconnectés. Maintenant pour des raisons de sécurité, c’est rassurant de pouvoir contacter même les parents des enfants que l’on garde au club des enfants. Ça rajoute de l’autonomie aux vacanciers, ils sont libres de consommer ou non cette 4G ; en tous cas, elle est là s’ils le souhaitent" dit Violaine la directrice du village Cap'vacances de Pont d'Alleyras.

Dans le département de la Haute-Loire, 56 pylônes devraient pointer leurs antennes d'ici 2027 à la demande des communes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ruralité téléphonie économie innovation aménagement du territoire société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter