Le président d'un club de sport accusé de viols et d'agressions sexuelles sur des mineures au Puy-en-Velay

Le président de l'Athletic Club du Val-Vert au Puy-en-velay est en détention provisoire depuis fin janvier. Il est soupçonné d'avoir violé ou agressé sexuellement de jeunes membres de son club.

Il est l’un des membres fondateurs de l’Athlétic-club du Val-Vert au Puy-en-Velay. A l’issue de sa garde-à-vue qui a eu lieu fin janvier, R.L a été placé en détention provisoire à Riom. Celui qui était président de l’association est soupçonné de viols et d’agressions sexuelles sur des jeunes filles qui fréquentaient le club. Il y aurait au moins 4 à 5 victimes.

Joëlle Diez est l’avocate de deux fillettes. Deux enfants âgées respectivement de 10 et 13 ans au moment des faits. La première aurait été victime de viol, la seconde d’agressions sexuelles. « Ces victimes et leurs parents sont choqués et n’appréhendent pas de gaieté de cœur les procédures mais ils tiennent à ce que leurs droits soient défendus dans ce dossier. »

Les agressions à l’encontre de ces deux fillettes auraient eu lieu entre 2019 et 2021 lors de cours de boxe. « Elles sont assez anéanties car il n’y avait pas la possibilité pour elles de  dénoncer tout de suite et de pouvoir parler rapidement à leurs parents de choses aussi graves», confie l’avocate. « Et maintenant il leur faut affronter les auditions en gendarmerie et celles qui vont suivre devant le juge d’instruction. »

L’Athletic Club est fermé depuis le 3 février dernier. Il proposait depuis 1980 des activités de fitness, gymnastique, musculation et sports de combat. Il revendiquait 500 licenciés.

Le mis en cause était également infirmier à l’hôpital du Puy-en-Velay. Une infirmière ferait partie des victimes.

Propos recueillis par Eloïse Gerenton et Maxime Pitavy / France 3 Auvergne