• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Puy-en-Velay : La police recrute des adjoints de sécurité

Adjoint de sécurité au commissariat du Puy-en-Velay depuis mars dernier, Gaëtan Jandard découvre petit à petit les nombreuses missions des agents. / © Elodie Brot-Monnier / France 3 Auvergne
Adjoint de sécurité au commissariat du Puy-en-Velay depuis mars dernier, Gaëtan Jandard découvre petit à petit les nombreuses missions des agents. / © Elodie Brot-Monnier / France 3 Auvergne

Les policiers du Puy-en-Velay attendent des renforts ! Le commissariat recrute des nouveaux adjoints de sécurité pour palier le départ de deux d'entre eux. Ces auxiliaires complètent les effectifs policiers et sont devenus indispensables aux forces de l'ordre.

Par Maxime Van Oudendycke avec Elodie Monnier

Le commissariat du Puy-en-Velay cherche à remplacer deux adjoints de sécurité (ADS) sur le départ. Ils viendront compléter l'effectif policier et épauler les agents dans leur travail. " On a besoin des ADS.Ils sont maintenant largement indispensables dans la police nationale " reconnaît Pascal Mazière, commandant du commissariat du Puy-en-Velay. " On peut en avoir huit (ADS), mais on en aurait dix, on serait en mesure de les occuper aussi " souligne l'officier. Ils seront chargé de remplir de nombreuses missions, comme " emmener quelqu'un à l'hôpital, emmener des personnes convoqués au tribunal, recevoir le public, les diriger vers les services spécifiques, prendre les plaintes, recueillir des objets trouvés " détaille Gaëtan Jandard, adjoint de sécurité en poste au commissariat du Puy depuis mars dernier.
Comme lui, de nombreux jeunes peuvent tenter leur chance. Le recrutement est ouvert. Il n'y a que quatre conditions à remplir pour pouvoir postuler :

- être Français
- avoir entre 18 et 30 ans à la date de la première épreuve,
- posséder un casier judiciaire vierge (bulletin n°2)
- avoir effectué sa Journée Défense et Citoyenneté (ancienne JAPD)

Les nouvelles recrues seront ensuite formé pendant 14 semaines, d'abord en école de police, puis sur leur site d'affectation. Mais même en poste, la formation est constante afin de s'adapter aux tâches demandées. Une sorte d'apprentissage au sein de la police. " C'est une première base pour un peu découvrir le métier, travailler avec les collègues, voir comment ça se passe au commissariat " explique Gaëtan Jandard. L'adjoint de sécurité compte passer les concours de gardien de la paix plus tard. Plus de 50% des ADS deviennent fonctionnaires de police à l'issue de leur contrat.


 

1271

euros net. C'est le montant de la rémunération mensuelle des adjoints de sécurité hors Île-de-France. Dans la région de la capitale, le salaire est relevé à 1360 euros net.

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : malgré le retour de la pluie, les cultures peinent à se remettre de la sécheresse

Les + Lus