En Haute-Savoie, un homme soupçonné d'exercice illégal de l’activité de guide de montagne

Héliski, image d'illustration / © Alex Grechman/Creative commons
Héliski, image d'illustration / © Alex Grechman/Creative commons

Le Syndicat National des Guides de Montagne a déposé une plainte contre un Haut-Savoyard qu'il accuse d'exercer illégalement l'activité de guide de montagne. Ce dernier a été contrôlé alors qu'il encadrait une sortie héliski en Italie. 

Par Cyrielle Cabot

Un Haut-Savoyard est dans la ligne de mire du Syndicat national des guides de montagne. Ce dernier a porté plainte contre cet homme pour exercice illégal d'activité de guide de montagne. 

Début février, il a été contrôle en Italie alors qu'il encadrait une sortie héliski. "Le patron de la base a eu un doute quand le guide a présenté sa carte. Il a appelé l'école nationale de Chamonix pour vérifier si ce monsieur était guide. On lui a confirmé que non", explique Christian Jacquier, président du SNGM, le Syndicat national des guides de montagne.

En Haute-Savoie, un homme soupçonné d'exercice illégal de l’activité de guide de montagne

Un aspirant guide


Néanmoins, pour le syndicat interprofessionnel de montagne (sim) auquelle adhère l'individu, l'affaire n'est pas aussi simple qu'il y paraît. S'il n'est pas allée jusqu'au bout de sa formation à l'école nationale de ski et d'alpinisme de Chamonix, ce dernier a en effet le titre d'aspirant guide. "Cet homme a des diplômes sportifs : il est moniteur d'escalade et de canyon et il est aspirant guide, un diplôme à part entière", explique Yannick Vallençant, président du Sim.
"Or, depuis un décret d'application de la Loi El-Khomri en 2017, un aspirant guide diplômé est censé conserver son diplôme à vie. Pour cette sortie héliski, en tant qu'aspirant guide, cet était habilité à encadrer."

Le Haut-Savoyard plaide ainsi la bonne foi et espère récupérer sa carte professionnelle avec la mention "aspirant guide". Pour le moment, le ministère des sports lui refuse. 



Sur le même sujet

A Clermont-Ferrand, des migrants dorment à nouveau sous des tentes

Les + Lus