Un appel à souscription pour reconstruire l'Espérance, barque mythique du lac d'Annecy

Et si l'Espérance voguait de nouveau sur le lac d'Annecy ? C'est le doux rêve caressé par des passionnés qui souhaitent reconstruire à l'identique ce bateau mythique, un brick 2 mâts qui permettait le transport de matériaux au XIXe siècle. Une souscription publique a été lancée.

C'est un bateau emblématique du lac d'Annecy. L'Espérance, célèbre barque à voiles a navigué sur le lac d'Annecy au milieu du XIXè siècle, avant d'être remplacée par la Comète en 1884, puis par l'Espérance II de 1911 à 1930.

C'est celle-ci, la dernière barque à voiles du lac, qu'un groupe de passionnés veut faire renaître. L'Espérance III, brick deux mâts de 18 mètres de long en sera la reconstruction à l'identique.

"C'est une grande aventure", s'enthousiasme le co-fondateur du projet Serge Delémontex. "L'idée c'est de créer un événement qui va souder la population. C'est aussi de changer l'image du lac d'Annecy, depuis que le France, le dernier bateau à vapeur, a coulé en 1971, on n'avait plus de beaux bateaux emblématiques."



Coût du projet : 1,6 million d'euros. Le projet s'appuie sur un groupe de mécènes mobilisés depuis les débuts. Mais il a aussi besoin de la générosité du grand public. La Fondation du patrimoine a lancé un appel aux dons sur une plateforme en ligne.

La construction de l'Espérance III doit démarrer en septembre 2018 au sein de l'entreprise Alpine Aluminium à Cran-Gevrier.

Le co-fondateur du projet était l'invité du 12/13 de France 3 Alpes mercredi 25 avril 2018.

Interview de Serge Delémontex, co-fondateur du projet Espérance 3

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité