Attaque au couteau à Annecy : "J’ai comprimé les plaies et je lui ai dit qu'il était courageux" raconte Marylin, qui a secouru un des enfants blessés

Marylin a été l’un des premiers témoins à porter secours aux victimes de l’attaque au couteau survenue ce jeudi 8 juin à Annecy. Assistante maternelle et réserviste de la gendarmerie, elle a donné l’alerte et aidé un petit garçon grièvement blessé.

Deux jours après l’attaque, c’est la première fois qu’elle retourne sur les lieux du drame, près du Pont des Amours dans le centre-ville d’Annecy.

Ce jeudi 8 juin, Marylin se déplaçait à vélo avec les trois enfants qu’elle gardait lorsqu’un homme vêtu de noir s’en est pris à des familles en train de jouer dans une aire de jeux. "Au moment où on est passé devant le parc, il y avait cet homme armé de son couteau dans la main droite qui assénait des coups avec une dame qui se défendait. C’était assez chaotique, ça s’est passé très vite", raconte cette assistante maternelle, interviewée par nos confrères de France Info.

Au lieu de fuir, l’Annécienne agit. "On n’a pas le temps de se demander ce qu’il faut faire. Tout se met en place tout de suite dans notre tête. D’abord, je décide de mettre les trois petits que je garde en sécurité. Puis je donne l’alerte", poursuit-elle.

"Je lui parle, je lui dis à quel point il est merveilleux et courageux"

Réserviste à la gendarmerie, Marylin retrouve rapidement ses réflexes. Elle fait reculer un maximum de personnes présentes dans le parc, et saisit son téléphone pour donner l’alerte. En attendant les secours, elle porte assistance à deux jeunes enfants blessés à l’arme blanche.

"Je m’occupe du petit garçon, je le met au sol et j’essaye de localiser les plaies. Il est semi-conscient alors j’essaye de comprimer les plaies car ça saigne beaucoup. Je lui parle, je lui dis à quel point il est merveilleux et courageux. À ce moment-là, je ne connaissais pas l’issue. Et je ne voulais pas qu’il soit seul. Je voulais qu’il entende des mots rassurants et bienveillants", témoigne-t-elle avec émotion.

L'enfant secouru par l’assistante maternelle jouait avec sa grand-mère dans le parc au moment de l’attaque. Né en février 2021, il a reçu deux coups de couteau à l’abdomen et au thorax. Transféré entre la vie et la mort à l’hôpital, il a été opéré en urgence. Selon le Parquet, son pronostic vital n’est plus engagé aujourd’hui.

Lors de sa conférence de presse donnée ce samedi midi, la procureure de la République d’Annecy a tenu à remercier les citoyens "qui par leurs actions ont préservé des vies humaines". Comme Marylin et Henri, le jeune homme au sac à dos qui a réussi à faire fuir l’assaillant, de nombreux citoyens ont fait preuve de courage et d’héroïsme pour que le pire soit évité ce jeudi 8 juin. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité