Attaque au couteau à Annecy. L'assaillant placé en détention provisoire, les victimes dans un état stable : toutes les informations du jour

En ce début d'après-midi, la procureure d'Annecy Line Bonnet-Mathis a tenu une conférence de presse consacrée aux suites judiciaires pour Abdalmasih H. L’assaillant a violemment poignardé six personnes jeudi dans un parc à Annecy, dont quatre très jeunes enfants. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Ce samedi matin, 10 juin 2023, la garde à vue d'Abdalmasih H. s'est achevée.

Lors d'une conférence de presse, la procureure d'Annecy Line Bonnet-Mathis a annoncé qu'une information judiciaire avait été ouverte pour "tentatives d'assassinat" et "rébellion avec arme". L'assaillant a été mis en examen puis placé en détention provisoire par le juge des libertés. 

La conférence de presse est terminée. Vous pouvez la visionner dans la vidéo ci-dessous. 

Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse : 

 

  • Les suites judiciaires

Le suspect a été placé en garde à vue pendant 48 heures, au cours desquelles il ne s’est pas exprimé. Les dépistages à l’alcool et aux stupéfiants se sont révélés négatifs. Au cours de son audition, il a été examiné par un psychiatre, qui a déterminé que son état était compatible avec une audition. Ce dernier aurait relevé l’absence d’éléments délirants "mais il est trop tôt pour déterminer l’absence d’une pathologie psychiatrique" ajoute le Parquet.

À l’issue de sa garde à vue, le suspect a été présenté à un juge et mis en examen. La procureure annonce qu’une information judiciaire a été ouverte pour "tentatives d’assassinat" et "rébellion avec arme". L’assaillant a souhaité garder le silence pendant son audition puis il a été placé en détention provisoire par le juge de la détention et des libertés.

 

  • Les motivations toujours floues

"Aucune motivation terroriste n’apparait à ce stade" a souligné la procureure d'Annecy Line Bonnet-Mathis. Des témoins ont indiqué l’avoir entendu évoquer sa femme, sa fille et prononcer le nom de Jésus-Christ au moment de l’attaque. Lors de son interpellation, il était porteur d’une croix et de deux images chrétiennes.

Depuis son interpellation, l'assaillant âgé de 31 ans n'a donné aucune explication et fait "obstruction à la garde à vue", notamment en se "roulant par terre". Il est en outre "totalement mutique", ont indiqué des sources proches de l'enquête à l'AFP.

Selon sa mère, il souffrait "d'une grave dépression" et avait "des idées noires". 

  • Le profil de l'assaillant 

Sans antécédent judiciaire et sans domicile fixe, cet homme de 31 ans qui a vécu pendant dix ans en Suède où il avait obtenu l'asile après avoir fui son pays en guerre, avait quitté sa famille il y a quelques mois pour partir en France. Il se trouvait à Annecy depuis l'automne 2022 et vivait "dans les parties communes d'un immeuble" selon la procureure. 

Ce père d'une enfant de trois ans voyageait en situation régulière. Dans une nouvelle demande d'asile déposée en France en novembre 2022, il s'était déclaré "chrétien de Syrie".

  • Une centaine d'enquêteurs mobilisés 

Peu de temps après l'attaque, des enquêteurs de la police judiciaire de Chambéry et de Lyon sont venus prêter main forte aux forces de l’ordre haut-savoyardes. "Une heure et demie après les faits, une cinquantaine d’enquêteurs étaient sur place pour développer les investigations sur la scène de crime et autour du mis en cause", a déclaré Damien Delaby, le directeur zonal de la police judiciaire sud-est, lors de la conférence de presse.

À la mi-journée ce jeudi 8 juin, le nombre d’enquêteurs présents avait encore doublé. Une centaine d’auditions ont été effectuées en 48 heures.

 

  • L’état de santé des victimes

 "À ce jour, plus aucune victime n’a de pronostic vital engagé", a annoncé le Parquet lors de la conférence de presse.

Parmi les quatre enfants blessés, deux petits haut-savoyards jouaient au parc avec leur grand-mère. Le petit garçon, né en février 2021, a reçu deux coups de couteau avec plaies thoraciques et abdominales. Il a été opéré en urgence, tout comme la petite fille née en août 2020, qui a été prise en charge avec trois plaies thoraciques.

La troisième victime, une fillette de nationalité britannique née en mars 2020, a été poignardée alors qu’elle était en vacances avec ses parents à Annecy. Prise en charge en urgence absolue, elle a reçu un coup de couteau, mais son état est stable. Elle devrait sortir de l’hôpital dans les prochains jours.

Le quatrième enfant blessé est une petite fille néerlandaise née en août 2021. Elle a été transférée en urgence absolue à l’hôpital de Genève pour trois plaies par arme blanche, mais ses jours ne sont plus en danger.

Les deux autres blessés sont des adultes. L'un a été poignardé par l'assaillant avant d'être touché par un tir des forces de l'ordre lors de l'interpellation du suspect. Sa vie n'est plus en danger. 

L'autre, un homme âgé de 78 ans, avait été légèrement touché lors de l'attaque au couteau. Sa blessure n'avait pas nécessité d'hospitalisation.

    • Des vies humaines sauvées grâce aux citoyens 

    Lors de sa conférence de presse, la procureure a tenu à remercier les citoyens qui se sont mobilisés pour faire fuir l'assaillant et prodiguer les premiers soins aux victimes. Pèlerin "amoureux des cathédrales", agents municipaux, professeur de math en sortie avec des élèves, loueur de pédalo... L'attaque au couteau a révélé quelques héros, dont le courage a été salué vendredi par le président Macron.

      Parmi eux, Henri, 24 ans, le plus populaire sur les réseaux sociaux, fait partie de ceux qui "se sont interposés sans se poser de question", comme l'a souligné le chef de l'État lors d'une cérémonie de remerciement organisée vendredi dans les salons de la préfecture de la Haute-Savoie, à Annecy.

      • Un rassemblement "citoyen" et "pacifique" prévu dimanche

      La Ville d'Annecy propose aux habitants de se retrouver ce dimanche 11 juin au matin sur le Pâquier, à proximité des lieux de l'agression, pour rendre hommage aux victimes de l'attaque au couteau et à leurs proches. "Les Annéciennes et Annéciens, profondément émus par ce drame, pourront se réunir pour ce moment de solidarité et de fraternité", explique la Ville d'Annecy. Le rassemblement sera "pacifique, sans déambulation", précisent les élus.

      L'émission "Dimanche en Politique", présentée par Jordan Guéant et Jean-Christophe Solari, sera diffusée en direct depuis le Pâquier, lieu de ce rassemblement citoyen, ce dimanche 11 juin sur France 3 Alpes.

      L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
      Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
      choisir une région
      Auvergne-Rhône-Alpes
      France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité