"C'est toujours une grande fierté" : Théo Curin traverse le lac d'Annecy sur 17 km à la nage et bat son record personnel

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margot Desmas .

Le nageur handisport Théo Curin, 22 ans, a traversé le lac d'Annecy sur 17 km ce mercredi matin, battant son record personnel de distance. Le jeune homme se prépare à un nouveau défi en Argentine : la Santa Fe-Coronda, un marathon aquatique de 57 km.

Le jour n'était pas encore levé quand Théo Curin a entrepris sa grande traversée du lac d'Annecy. Il était 4 heures ce mercredi 10 août lorsque le nageur s'est immergé dans une eau à 24 °C à la plage d'Albigny pour entamer son périple de 17 kilomètres à la nage. Une épreuve qui n'a rien d'anodin pour le sportif de 22 ans, amputé des quatre membres, qui vient d'atteindre l'un de ses objectifs.

"Je n'avais jamais nagé plus de 10 km d'un seul coup. C'est mon nouveau record personnel", se félicite Théo Curin, arrivé à Doussard au terme de 5h49 d'effort. "Et je suis agréablement surpris de mon état de forme (…) C'est toujours une grande fierté", réagit le jeune homme, amputé depuis l'âge de 6 ans après avoir contracté une méningite.

Le jeune nageur n'était pas seul dans cette épreuve. A ses côtés, Matthieu Witvoet, aventurier engagé pour la cause environnementale, avec qui Théo Curin a entrepris sa traversée de 122 km du lac Titicaca en octobre 2021. Défi relevé, en totale autonomie, au bout de 11 jours. "Au-delà de l'aspect sportif, il y avait le partage avec Mathieu. Un aspect humain", raconte le nageur, double médaillé d'argent aux championnats du monde de natation handisport (100 m et 200 m nage libre).

Objectif : 57 km en eau libre

Si Théo Curin s'entraîne régulièrement au lac d'Annecy, c'est toujours dans l'idée de se préparer à un nouveau défi. Cette traversée ne fait pas exception à la règle. Le nageur vise cette fois la mythique Santa Fe-Coronda, un marathon aquatique de 57 km qui se déroulera le 13 novembre en Argentine. Une course qui réunit les meilleurs nageurs internationaux en eau libre et à laquelle aucun athlète handisport n’a encore participé. Les vainqueurs mettent environ 8 heures à parcourir la distance.

"Ce défi représente beaucoup pour moi, c'est un nouveau challenge", explique-t-il. Pour se préparer à la Santa Fe-Coronda, Théo Curin est coaché par Stéphane Lecat, directeur des équipes de France en eau libre qui a participé huit fois à la course et l'a remportée quatre fois. Outre l'aspect sportif, ce marathon aquatique réunit des conditions de nage difficiles : eau boueuse, à température élevée, forts courants…

"Faire bouger les choses"

"L’entraînement va consister essentiellement à augmenter ses capacités d’endurance physique et optimiser ses qualités mentales", explique Stéphane Lecat dans un communiqué. Jusqu'à six séances de natation par semaine attendent Théo Curin pour préparer ce marathon aquatique.

"En complément de cette préparation, j’ai prévu un stage en eau libre dans un pays chaud pour que Théo puisse s’entraîner dans des conditions climatiques proches de celles qu’il aura le jour J", ajoute son entraîneur. Sans compter les séances de renforcement musculaire, trois fois par semaine.

Théo Curin se rendra en Argentine accompagné de deux jeunes en situation de handicap et animera des conférences pour sensibiliser à l'acceptation de la différence. "L'idée, c'est de faire bouger les choses dans un pays où il est compliqué d'être handicapé, complète-t-il. C'est aussi pour montrer à ces jeunes que tout est possible."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité