• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Fusion de communes à Annecy. Nora Segaud-Labidi, maire de Cran-Gevrier, y trouve son compte

Nora Segaud-Labidi, maire de Cran-Gevrier et maire déléguée de la commune nouvelle d'Annecy / © France 3 Alpes
Nora Segaud-Labidi, maire de Cran-Gevrier et maire déléguée de la commune nouvelle d'Annecy / © France 3 Alpes

Sa commune a fusionné avec 5 autres pour créer la commune nouvelle d'Annecy en janvier 2017. Nora Segaud-Labidi, maire de Cran-Gevrier, a craint dans un premier temps cette fusion. Mais elle ne regrette pas. 

Par Anne Hédiard

Pour Nora Segaud-Labidi, 46 ans aujourd'hui, la politique, c’était presque une évidence. C’était pour ainsi dire marqué dans ses gènes.

Fille d’immigrés tunisiens, Nora a baigné dans le militantisme dès son plus jeune âge aux côtés de sa mère qui s’est battue pour le droit au logement, le droit à la dignité, avec le centre social puis le DAL et la Cimade.

Très jeune, elle a compris qu’à travers l’école, elle pourrait accéder à une vie sociale et culturelle qui pourrait lui permettre de poursuivre le combat.

Après une vie de militante associative à Villeurbanne, près de Lyon, Nora a décidé de se lancer en politique à son arrivée à Cran Gevrier en 2004 aux côtés du maire de l'époque Jean Boutry.

Elle dit de lui que c'est "un grand humaniste, juste et solidaire, dont le moteur n’est ni l’ambition personnelle, ni l’orgueil"

En décembre 2016, Jean Boutry démissionne pour lui laisser sa place.
 

Avec son mandat de maire, elle trouve ce qui lui manquait dans la vie de militante associative, le "pouvoir" de faire changer les choses.


L'entrée dans la commune nouvelle d'Annecy


En janvier 2017, nouveau virage, Cran-Gevrier fusionne avec 5 autres communes autour d'Annecy pour donner naissance à la commune nouvelle. 
 

Une organisation parfois difficile à mettre en place mais Nora Segaud-Labidi, seule élue de gauche, trouve malgré tout son compte.

"Il est encore possible de porter haut ses idées" précise-t-elle. Et puis cette fusion a permis de maintenir, voire améliorer, les services publiques à Cran Gevrier, ce qui n'aurait pas été possible autrement avec la baisse des dotations aux collectivités.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Trafic autoroutier sur l'A7 : les informations circulent ! 

Les + Lus