Haute-Savoie : Annecy part en guerre contre le protoxyde d'azote

La mairie d'Annecy a pris un arrêté d'interdiction de vente et de consommation de protoxyde d'azote pour une durée d'un an. Les cartouches sont utilisées par les jeunes (principalement) pour en faire un gaz hilarant. De plus, elles polluent la ville.

On le trouve dans les cartouches pour siphons alimentaires - les fameuses bombes à chantilly, dans les aérosols et dans l'industrie. Le protoxyde d'azote est malheureusement souvent détourné de son utilité première.

Les jeunes (surtout) l'utilisent comme gaz hilarant pour quelques euros l'unité. Sans parler d'Internet où ils sont encore moins chers, environ 1 euro la cartouche. Du coup, la consommation de ce protoxyde d'azote est en forte hausse et la mairie d'Annecy a décidé d'agir.

Santé publique

Cette consommation n'est pas sans danger sur la santé. Altération de la mémoire, trouble de l'humeur, hallucinations, troubles du rythme cardiaque... Les effets secondaires qu'elle provoque peuvent être irréversibles.

Face à ce danger latent et aux incivilités croissantes qui résultent de la consommation du protoxyde d'azote, la mairie a pris un arrêté pour un an, interdisant la vente aux mineurs de ce produit et sa consommation sur la voie publique.

Pollution urbaine

L’arrêté stipule également que "la vente ou l’offre gracieuse de protoxyde d’azote dans tous les commerces à des mineurs de moins de 18 ans est interdite". Il interdit "tout dépôt et abandon des cartouches et autres récipients sur la voie publique"Une mesure pour lutter contre la pollution de l'environnement que provoquent les centaines de cartouches abandonnées çà et là dans la ville et ses espaces verts.