Haute-Savoie. Imaginer un avenir plus « green » et plus solidaire à la CleanTech Week d’Annecy

Bateau qui fonctionne aux déchets en plastique ou fontaine qui rend l’eau potable. Un festival d’innovations vertueuses à la CleanTech Week d’Annecy. Premier événement international dédié aux technologies vertes.

Eau, air, soleil, terre…
Comment valoriser les énergies naturelles ?
Les idées ne manquent pas dans les allées de la CleanTech Week, un événement inédit et grand public, installé dans les jardins de l’Impérial Palace à Annecy en Haute-Savoie jusqu’au dimanche 24 juin.

Parmi les innovations des 80 start-up participantes, le Safe Water Cube, une fontaine qui rend l’eau potable en quelques instants. Démonstration avec l’eau du lac d’Annecy dans laquelle se rafraîchissent les baigneurs. Après 5 étapes de filtration l’eau qui sort au robinet est aux normes de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Le système qui pèse 45 kilos et fonctionne sans énergie permet d'alimenter un village de 800 personnes. Une centaine de fontaines ont déjà été installées en Afrique et les effets sont immédiats explique Christophe Guicheteau qui présente l’innovation.

« Un enfant qui boit de l’eau impropre peut développer de la fièvre ou des diarrhées. Malade, il reste chez lui et ne va pas à l’école. Du jour au lendemain, quand nous installons une fontaine auprès des populations, les enfants ont une scolarité suivie »

Intervenants : Christophe Guicheteau / Safe Water Cube, Bob Vrignaud et Simon Bernard / Plastic Odyssey, Denis Horeau / directeur général de l'International CleanTech Week. Equipe : Cédric Picaud, Marie Michellier, Jean-Pierre Ardito et Virginie Muamba

Autre solution concrète, le Plastic Odyssey, un petit catamaran propulsé grâce aux déchets plastiques capable de fabriquer son propre carburant pour alimenter un moteur électrique.

A bord du bateau un dispositif accueille les copeaux de plastique,  « ils vont fondre et passer dans un réacteur chauffé à haute température qui va casser les molécules de plastique pour que ça redevienne du pétrole » détaille Bob Vrignaud, responsable R&D Plastic Odyssey.

Le prototype présenté a une capacité de 5 kg/heure de plastique traité, pour une production de 3 litres de diesel et 2 litres d'essence maximum.
Il sera bientôt adapté sur un bateau de 25 mètres pour un tour du monde de 3 ans, avec comme seul carburant le plastique ramassé à chaque escale. Une façon de lutter contre la pollution des océans.

Ouvert au grand public, l’international CleanTech Week permet aussi aux start-ups et aux investisseurs de se rencontrer. Il se poursuit jusqu'au dimanche 24 juin.