Haute-Savoie : une première centrale solaire installée dans le département, pour de l'électricité "en circuit-court"

La première centrale solaire de Haute-Savoie a été mise en service, mardi 25 mai dernier, à Faverges-Seythenex. Le parc photovoltaïque doit profiter à la population locale : une partie de l'électricité produite doit être distribuée en circuit court aux habitants de la commune.

Le parc photovoltaïque de Faverges-Seythenex (Haute-Savoie) s'étend sur 2,7 hectares de terrain.
Le parc photovoltaïque de Faverges-Seythenex (Haute-Savoie) s'étend sur 2,7 hectares de terrain. © Le Taillefer

En janvier 2021, des dizaines de panneaux photovoltaïques avaient été installés à Faverges-Seythenex, en Haute-Savoie. Depuis ce mardi 25 mai, le parc solaire a été mis en service. Une première dans le département : aucune centrale solaire n'avait été installée jusqu'à maintenant.

Le parc solaire a été implanté sur une ancienne décharge de la commune de près de 7 000 habitants, une façon de "valoriser de façon vertueuse" ce site non-utilisable, selon la mairie.

"C'est une fierté d'avoir cette première centrale sur notre territoire, se réjouit la première adjointe à la mairie chargée des transitions et de l'énergie, Jeannie Tremblay-Guettet : C'est un projet de transition : entre l’idée de le faire et sa mise en œuvre, il y a beaucoup d’obstacles."

 

Une "boucle locale"

Ce premier parc solaire en Haute-Savoie innove : environ 20 % de la production sera utilisée en consommation locale pour les résidents, les commerçants et les entreprises de Faverges-Seythenex.

Plus on produit près de chez soi, plus c'est rassurant pour le consommateur.

Jeannie Tremblay-Guettet, première adjointe à la mairie en charge des transitions et de l'énergie.

Cette consommation en "boucle locale" sera mise en œuvre en septembre 2021. Ce circuit court d'énergie se veut être une première au niveau national.

"Les habitants sont satisfaits. Ils ont envie que leur commune porte des projets de transition écologique. Ils sont désormais dans l’attente, voire l’impatience. Ils attendent la mise en place de la boucle locale. L'objectif final est d'associer les populations pour gagner en autonomie énergétique. Plus on produit près de chez soi, plus c'est rassurant pour le consommateur", explique Jeannie Tremblay-Guettet.

Le reste de la production, soit près de 2 mégawatt-crête (MWc) - l'équivalent de la consommation électrique de près de 1 000 foyers - sera injecté sur le réseau dans le cadre d’un contrat d’achat classique.

Une durée de vie de 40 ans

La commune s'est associée à 45 % à l'opérateur Corfu Solaire (55 %) pour porter cet investissement de 2,3 millions d'euros. Le parc photovoltaïque doit fonctionner pendant les 40 prochaines années. Les panneaux photovoltaïques devront ensuite être recyclés.

Les dernières étapes de la mise en service de cette centrale solaire sont prévues dans les prochains mois : la "boucle locale" doit être ouverte aux habitants de la commune courant septembre. Des réunions publiques devront suivre pour présenter cette innovation. Enfin, "un ou deux bâtiments municipaux" devront être raccordés à ce réseau à la fin de l'été.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement