"Sale soirée en termes de résultat, heureux d'être en Ligue 2", reprise difficile pour Annecy, largement battu par Guingamp

Publié le

Deux jours après avoir officiellement obtenu son maintien en Ligue 2, le FC Annecy était de retour à la compétition ce samedi 5 août au soir. Une reprise marquée par une défaite 4-1 contre l'EA Guingamp. Pour l'entraîneur des Reds, Laurent Guyot, le résultat s'explique, entre autres, par cette intersaison agitée.

Le retour à la réalité s'annonçait difficile pour le FC Annecy. Il l'a bien été ce samedi 5 août au soir pour la reprise de la Ligue 2 face à l'EA Guingamp. Deux jours après s'être officiellement maintenus après un été chargé d'incertitudes, les Hauts-Savoyards ont été battus 4-1 à domicile par les Bretons.

Alors que le club annécien a longtemps oscillé entre l'espoir d'un maintien en deuxième division et une relégation en National due à un fait de jeu lors du match Bordeaux-Rodez de la saison dernière, les joueurs ont dû faire abstraction de ces tumultes pour ce premier match de la reprise.

Ils y sont parvenus pendant la première mi-temps. Dans un stade à huis clos, les Annéciens ont même ouvert le score par l'intermédiaire d'Alexy Bosetti, buteur sur penalty juste avant la pause. Au retour des vestiaires, les Reds ont eu l'opportunité de faire le break à plusieurs reprises. Mais sans succès, ils se sont ensuite fait punir, à quatre reprises.

"89 280 minutes d'arrêt de jeu"

En conférence d'après-match, l'entraîneur Laurent Guyot est revenu en longueur sur cette intersaison agitée : "Sale soirée en termes de résultat, heureux d'être à nouveau dans cette compétition", résume-t-il. S'il précise avoir une pensée "pour le club, les joueurs et les supporters du FC Sochaux" (club rétrogradé en National, ndlr), il ajoute n'avoir "rien oublié" à ce qu'il s'est passé cet été.

Son équipe du soir a dû être largement remaniée pour combler les absences de certains joueurs, indisponibles pour diverses raisons : "Pendant une bonne heure, nous avons fait jeu égal. Le tournant du match, c'est quand on a ces balles de 2-0 que l'on ne conclut pas. On s'est un peu écroulé sur la fin, ça a été très compliqué. Les 72 dernières heures ont été particulières", analyse l'entraîneur.

On va chercher à améliorer l'effectif tout en faisant confiance à ceux qui sont là et qui donnent satisfaction.

Laurent Guyot, entraîneur du FC Annecy.

"On va enfin pouvoir préparer la saison, parce que depuis la dernière journée de Ligue 2 face au PFC, on a eu 89 280 minutes d'arrêt de jeu", a poursuivi Laurent Guyot, qui espère désormais travailler sur la fin du mercato et les prochains matches : "On va chercher à améliorer l'effectif tout en faisant confiance à ceux qui sont là et qui donnent satisfaction. Maintenant, on a 62 jours de retard. On sait que rien n'est facile pour nous. À nous d'être malins, et d'apporter des retouches à l'effectif pour aller chercher les trois points."

"Continuer à avancer match par match", assure le technicien. "On sait que ce ne sera pas facile. Le challenge de la deuxième saison est toujours difficile pour des clubs promus qui se sont maintenus."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité