VIDEO. Sécheresse : le lac d'Annecy, sous haute surveillance, perd en moyenne 1 centimètre d'eau par jour

Publié le
Écrit par Margot Desmas avec Marion Feutry

A cause des fortes chaleurs de l'été, le lac d'Annecy perd en moyenne 1 centimètre d'eau par jour. Son niveau reste sous haute surveillance en raison des inquiétudes qui pèsent sur le débit des cours d'eau en aval.

De l'eau jusqu'aux mollets sur plusieurs dizaines de mètres. Le lac d'Annecy, particulièrement bas cet été, perd en moyenne 1 centimètre par jour depuis le début de la saison. Une situation qui rappelle presque la baisse spectaculaire de 2018, lorsque les eaux du lac se situaient 46 cm en dessous de la cote réglementaire.

Sur le Pâquier, les promeneurs sont nombreux à se laisser tenter par les eaux claires du lac. Et à constater la baisse du niveau d'eau. "Habituellement, on a de l'eau à une trentaine de centimètres plus haut", remarque un Annécien. "On a un bateau au port et c'est tout juste pour le sortir dorénavant", ajoute une baigneuse.

Le niveau du lac d'Annecy, qui alimente plusieurs cours d'eau en aval, fait l'objet d'une surveillance quotidienne. A 5h30, chaque matin, 365 jours par an. Cet été, le constat est sans appel. Il a perdu 33 cm depuis le 1er juillet, 38 cm depuis début juin. "Aujourd'hui (jeudi 11 août, NDLR), il est à 48 et hier, il était à 49. Il perd à peu près 1 centimètre d'eau par jour en ce moment, c'est la moyenne", explique Murièle Cassorla, directrice adjointe à la propreté urbaine à la mairie d'Annecy.

durée de la vidéo : 01min 56
Le lac d'Annecy perd 1 centimètre d'eau par jour depuis le début de l'été ©France 3 Alpes

Les cours d'eau au cœur de la tourmente

Une baisse importante, sans conséquence pour l'instant pour la faune et la flore. Mais ce sont les cours d'eau alimentés par le lac qui inquiètent. "Quand le niveau du lac baisse, le débit va baisser aussi. Donc si on veut avoir un débit constant, il faut faire des ajustements régulièrement (…) On est obligé de laisser un débit pour la vie aquatique dans les canaux. Et on a besoin de mettre de l'eau dans le Fier", ajoute Murièle Cassorla. Le lac alimente 150 000 habitants en eau potable. Pour l'heure, la ressource ne semble pas menacée, contrairement au reste du département dont cinq secteurs sont placés en "crise" sécheresse, le niveau d'alerte le plus élevé.

"On regarde la situation du lac mais il faut aussi regarder la situation de tout le bassin dans lequel il se situe. C'est un appel important au sens du civisme et à la responsabilité dans tous les usages qu'on peut avoir de l'eau et dans le respect de la réglementation, de toutes les restrictions d'usage qu'on a pu prendre parce qu'on est passé en crise depuis quelques jours", estime Thomas Fauconnier, secrétaire général de la préfecture de Haute-Savoie. Seules de nouvelles précipitations pourraient faire remonter le niveau du lac. La pluie est d'ailleurs annoncée dans les prochains jours.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité