Annemasse : connaissez-vous le principe du frigo solidaire ?

Le projet de frigo solidaire à Annemasse a été mené par un groupe de jeunes Scouts, avec l'appui des gérants du restaurant Le Papadum. / © Claire Zombas
Le projet de frigo solidaire à Annemasse a été mené par un groupe de jeunes Scouts, avec l'appui des gérants du restaurant Le Papadum. / © Claire Zombas

Un frigo solidaire a été installé à Annemasse, en Haute-Savoie, samedi 21 septembre, c'est le premier du département. L'objectif est de créer un échange et de venir en aide aux plus démunis, mais certaines règles sont à respecter. 

Par Aurélia Abdelbost

Un frigo solidaire est un frigidaire en libre-service dans lequel chacun peut venir déposer/chercher des denrées selon ses besoins. L'objectif est "d'être solidaire avec les plus démunis mais aussi de créer un espace de convivialité et d'échange social entre le passant qui vient déposer et celui, plus démuni, qui vient chercher. Ce qui est parfois difficile", explique Anaïs Sauge, cheftaine Pionniers-Caravelles du groupe François-de-Sales des Scouts & Guides de France.

Cette dernière a encadré les Scouts à l'initiative de ce projet de frigo solidaire à Annemasse. Le dispositif a été inauguré samedi 21 septembre et c'est le premier du département. 
 
Le frigo solidaire d'Annemasse a été inauguré samedi 21 septembre. / © Claire Zombas
Le frigo solidaire d'Annemasse a été inauguré samedi 21 septembre. / © Claire Zombas

Le groupe de 14 jeunes, âgés de 14 à 17 ans, a persévéré durant deux ans pour réunir les fonds nécessaires, soit 1 300 euros. Une somme accumulée en réalisant des emballages cadeaux, en aidant à déménager ou encore à jardiner. "C'est une fierté de voir qu'ils sont allés jusqu'au bout même si c'était difficile", pour Anaïs Sauge.

 

Une convention avec le restaurant Le Papadum

Les jeunes ont ensuite obtenu l'appui du restaurant Le Papadum, devant lequel est installé le frigo solidaire et de l'association Les frigos solidaires, qui coordonne ce dispositif en France. Si l'idée est à l'origine des jeunes, c'est le restaurant qui a établi une convention avec l'association.

C'est tout naturellement que la gérante de l'établissement, également grand-mère d'une des jeunes Scouts, a accepté :

Son père, qui tenait comme elle un restaurant mais en Inde, avait l'habitude de donner à manger à ceux qui étaient dans le besoin. Elle a souhaité perpétrer la tradition en souvenir de son père, précise Anaïs Sauge.

 

Que peut-on déposer dans le frigo ?

Le restaurant est donc responsable de l'entretien du frigo, même si les adolescents se sont engagés à venir prêter main forte. Le frigidaire est ouvert aux mêmes horaires que le l'établissement situé 2 route d’Etrembières. 
 

Chacun est libre de déposer le produit qu'il souhaite, mais certaines règles sont à respecter pour s'assurer que tout soit bien consommable. "Il vaut mieux déposer des produits secs, pas d'alcool, ni d'aliments faits maison et éviter le poisson et la viande", détaille Anaïs Sauge. 

La Mairie a également donné son appui au projet, car le frigo est installé sur la voie publique. Un premier accord a été donné jusqu'au 31 décembre. 

Le frigo a déjà prouvé son utilité depuis l'inauguration de samedi, des personnes qui sont venues déposer/récupérer des aliments. Le concept marche plutôt bien en France et le frigo d'Annemasse n'est pas le seul de la région : il existe déjà deux frigos solidaires à Grenoble, un à Lyon et un à Clermont-Ferrand.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus