Ecologique et solidaire, un frigo à destination des plus démunis installé à Grenoble

Le frigo est installé dans l'un des quartiers centraux de Grenoble mais son accès reste discret. / © France 3
Le frigo est installé dans l'un des quartiers centraux de Grenoble mais son accès reste discret. / © France 3

Le frigo permet aux habitants d'y déposer leur trop-plein de nourriture et aux personnes dans le besoin de s'y servir. Il est installé depuis le mois de décembre 2017. 

Par Claire Courbet

Pas bien grand, taillé comme une armoire et froid, ce nouveau venu à Grenoble est pourtant loin d'être austère. C'est le premier frigo solidaire de la ville, le troisième de France. Installé grâce à Pierre Pavy, propriétaire du restaurant Le 5, il ne désemplit pas. Le concept est simple : commerçants et habitants y laissent le trop-plein de nourriture qu'ils ont accumulé et y déposent leurs denrées. Les personnes dans le besoin viennent ensuite s'y servir. Ce jeudi en début d'après-midi, on pouvait y trouver du beurre, des mandarines, des champignons, de la soupe, du fromage, etc...

L'intérieur du frigo au 1er février, 15h30. / © France 3
L'intérieur du frigo au 1er février, 15h30. / © France 3

«Je ne vois jamais les gens se servir dans le frigo, mais il ne rentre jamais vide explique Pierre Pavy, accoudé à l'une des tables de son restaurant sur laquelle trône une plaquette proposant aux clients d'ajouter un euro à leur note pour sauver de la poubelle de la viande encore comestible. Le frigo est dans un endroit discret ; à proximité du restaurant pour pouvoir être raccordé à l'électricité mais sous un pan de mur qui permet de prendre ou déposer un produit discrètement. Il aussi situé dans l'un des quartiers centraux de Grenoble où se trouvent associations, églises et mosquées. 

Le frigo est à côté de l'entrée du restaurant mais reste caché de la rue. / © France 3
Le frigo est à côté de l'entrée du restaurant mais reste caché de la rue. / © France 3

«Ce qui est étonnant, c'est que les gens prennent, mais pas tout. Certains vont prendre quelques fruits, d'autres un paquet de gâteaux mais ils vont en laisser, on sent qu'il y a un certain respect» raconte Pierre Pavy. «En deux mois, je n'ai dû jeter qu'une fois une denrée qui se trouvait dans le frigo et qui n'a pas trouvé preneur : deux cuisses de poulet», dit-il. Les produits qui trouvent preneurs rapidement sont ceux qui nécessitent le moins de préparation pour être consommés : les fruits, gâteaux secs, fromage... 

Les donneurs, quant à eux, ne se contentent pas de déposer leurs reste comme cela initialement prévu. Certains achètent pour donner. Comme cet inconnu qui, pendant la période de Noël, a mis dans le frigo une boîte de chocolats d'une grande maison grenobloise. 

Le premier en Rhône-Alpes, le troisième en France 


L'association Les Frigos solidaires a été créée en octobre 2017 par Dounia Mebtoul, restauratrice à Paris. «Nous savions que Pierre Pavy souhaitait installer un frigo de ce type près de son restaurant, alors nous lui avons proposé de nous rejoindre. Il a tout de suite été d'accord. Autre bonne surprise : le maire, que nous avons rencontré, a lui aussi été partant, donc les choses se sont enchaînées très vite», explique-t-elle. 

Un autre frigo devrait également voir le jour dans la région dans les prochaines semaines, cette fois à Lyon. 

Informations pratiques

Le frigo est ouvert de 8h à 23h. Il est rentré la nuit. Il est situé à côté de la porte d'entrée du restaurant Le 5, près du musée de Grenoble, au 5 Place de Lavalette. 

Chacun peut y prendre et y déposer ce qu'il souhaite. L'alcool et les produits déjà entamés sont à éviter. 

Une plaquette explicative est disponible dans le restaurant. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus