"1 déchet par jour" : les habitants de Chamonix ont relevé le défi

Publié le Mis à jour le
Écrit par LC
Edmund Platt (à gauche) veut sensibiliser les citoyens aux problèmes causés par les déchets.
Edmund Platt (à gauche) veut sensibiliser les citoyens aux problèmes causés par les déchets. © 1 déchet par jour

Attention, Edmund Platt a débarqué à Chamonix, le mercredi 23 août. Et il n'avait qu'une idée en tête: sensibiliser les habitants et les touristes au problème des déchets, et notamment des mégots de cigarettes, qui jonchent nos rues. Et il ne fallait pas oublier... son smartphone! 

Son nom ne vous dit certainement rien : Edmund Platt, dit "Eddy". Cet habitant de Marseille, d'origine anglaise, parcourt la France, en auto-stop, depuis le 29 juin dernier. 

Pas pour faire du tourisme, mais pour ramasser des déchets. De façon "fun et ludique" comme il aime à le rappeler. Et ce mercredi 23 août, il s'est arrêté à Chamonix en Haute-Savoie pour sensibiliser les habitants et les touristes à faire de même. Et sa cible numéro 1 était les mégots qu'il traque même dans les caniveaux !

Le ramassage des déchets 2.0


Mais pour ramasser les déchets, il ne fallait pas oublier son smartphone. Nous sommes à l'ère du numérique, et le défi lancé par Edmund Platt est forcément sur les réseaux sociaux. Le principe est très simple :il suffit de ramasser un déchet, de faire un selfie avec puis de partager la photo sur les réseaux sociaux avec le hashtag #1déchetparjour. 

Cela fait 2 ans que l'Anglais a monté son association qui propose à chacun de ramasser un déchet par jour. Et la communauté de fans n'a pas tardé à répondre à l'appel : 16 000 personnes ont participé au défi et plus de 70 000 kilos de déchets ont déjà été ramassés. 

durée de la vidéo: 01 min 46
Opération 1 déchet par jour

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.