Amélie Oudéa-Castéra et le prince Albert II de Monaco attendus en Haute-Savoie ce samedi

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, se rendra à Chamonix, en Haute-Savoie, ce samedi 16 mars pour les 100 ans des premiers JO d'hiver en 1924. Elle sera accompagnée de Thomas Bach, président du CIO, et du prince Albert II de Monaco.

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, mais aussi le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, et le prince Albert II de Monaco se rendront à Chamonix, ce samedi 16 mars. Cette visite officielle intervient dans le cadre du 100e anniversaire des premiers Jeux olympiques d'hiver en 1924.

Cette célébration doit mettre en lumière "l'héritage exceptionnel" laissé par l'organisation des JO au début du 20e siècle. Et ce, "à quelques mois de la désignation du pays hôte des Jeux d'hiver 2030 par le CIO, et à l'heure où beaucoup de questions se posent sur l'impact pour les générations futures des événements internationaux", indique le cabinet ministériel dans un communiqué ce jeudi.

250 athlètes lors de ces premières Olympiades hivernales

La ministre des Sports débutera sa journée par une visite de la prestigieuse École nationale des sports de montagne (ENSM) de Chamonix. Elle se poursuivra par une "déambulation artistique et populaire dans les rues de Chamonix", avant une cérémonie officielle.

Prévu comme une "Semaine internationale des sports d'hiver" par le CIO, l'événement a ensuite été reconnu comme les premiers JO d'hiver grâce à l'engouement qu'il a suscité. À l'époque, ces Jeux olympiques de Chamonix avaient rassemblé plus de 250 athlètes de 16 pays différents. Seules neuf disciplines et 16 épreuves étaient alors au programme de la compétition.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité