A la frontière franco-suisse, les autoroutes du Mont-Blanc vont "expérimenter 1 km de voie pour le covoiturage"

Les Autoroutes et tunnel du Mont Blanc (ATMB) vont expérimenter en octobre une voie d'un kilomètre réservée aux voitures, avec au moins deux passagers au niveau de la douane de Vallard, située entrée de Genève, côté Haute-Savoie. Objectif: encourager le co-voiturage.

© Tunnel du Mont-Blanc
ATMB l'a annoncé ce dimanche 16 septembre dans un communiqué : elle s'apprête à lancer cette expérimentation pour un an avec deux objectifs: "encourager le covoiturage et favoriser la fluidité" sur l'A411 empruntée par près de 17.000 véhicules par jour dans ce bassin transfrontalier en "forte croissance démographique".


 "Il s'agit là de la première voie de covoiturage créée sur autoroute, la première voie de covoiturage avec passage de douane et enfin la première voie de covoiturage binationale", assure la société d'autoroute, une des rares à n'avoir pas été privatisée avec 91,3% des parts toujours détenues par l'État et les collectivités.

 Par ailleurs, ATMB va offrir un crédit mensuel de 5 euros de péage à tous ses abonnés qui effectuent au moins deux trajets en covoiturage par mois. La réduction s'effectuera automatiquement sur la facture si l'abonné a pris le soin de s'inscrire au préalable sur la plateforme régionale Mov'ici ou l'application Klaxit.

 Là aussi il s'agit d'une expérimentation prévue pour durer jusqu'à fin mars 2019.

 ATMB gère le tunnel du Mont-Blanc avec l'italien SITMB, l'Autoroute dite "blanche", l'A40 et la route "blanche", la RN205.
    
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports suisse
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter