Haute-Savoie : en trois mois, deux salles de ski d'intérieur ont ouvert dans la vallée de l'Arve

Dans la salle de ski indoor de Passy, les jeunes skieurs s’entraînent sur un tapis mouvant. / © Maxime QUEMENER / France 3 Alpes
Dans la salle de ski indoor de Passy, les jeunes skieurs s’entraînent sur un tapis mouvant. / © Maxime QUEMENER / France 3 Alpes

ll y a encore deux ans, il n'en existait qu'une en France. Les pistes de ski indoor sont en plein développement, même dans nos régions montagneuses. La dernière en date a ouvert il y a un mois à Passy. Elles permettent aux skieurs de peaufiner leur technique avant le début de la saison. 

Par FC avec Aurore DUPONT

À deux pas des stations, à Passy (Haute-Savoie), la neige n'est pas encore là mais les jeunes skient déjà. En trois mois, c'est la deuxième salle de ski d'intérieur - ou ski indoor - qui ouvre dans la vallée de l'Arve. Alors qu'il y a encore deux ans, il n'en existait qu'une en France, elles sont désormais en plein développement.

Dans ce type de salles, c'est un tapis blanc mouvant et incliné qui fait office de piste de ski. L'entraîneur peut en varier, à l'aide d'une télécommande, la vitesse mais aussi l'inclinaison. Il peut gagner jusqu'à 10 degrés d'inclinaison en 8 secondes. 
 

Peaufiner sa technique avant l'hiver

"On serre les pieds, on pousse les genoux vers l'avant", "plus grand les virages"... Les conseils sont les mêmes que sur de vrais pistes. Ils permettent aux jeunes skieurs mais aussi aux plus aguerris de peaufiner leur technique avant le début de la saison. Antoine, skieur du Pôle France d'Albertville est un habitué du ski sur glacier et c'est ici qu'il vient compléter son entraînement.

C'est beaucoup plus technique sur le tapis. Il faut vraiment respecter tous les fondamentaux pour l'équilibre, ça nous oblige à être vraiment parfaits sur les appuis,
- Romain, skieur de pôle France d'Albertville

Et Denis Dumax, Gérant Ski Indoor et entraîneur, ne ménage pas ses sportifs en herbe. Il n'hésite pas à monter la vitesse de temps en temps "ça permet d'avoir des exercices où on a des ruptures de pente. Comme ça on peut voir si, techniquement, l'athlète arrive à bien gérer la situation.", explique-t-il. 

C'est sûr que comme il faut bien appuyer sur les jambes, c'est plus difficile qu'au ski, donc à la fin, même après 10 minutes, t'as un peu chaud quand même,
-
Romane, jeune skieuse de la salle 

Dans la salle Ski indoor 4810, il faut compter 20 euros de l'heure pour un cours collectif et 55 euros de l'heure pour une séance avec le coach compétition. 

Une nouvelle option 

Pour les ski clubs, comme celui de Sallanches, le ski indoor est plutôt perçu comme une nouvelle option. 

Pour nous, ça a un intérêt vraiment très bénéfique parce qu'on n'exerce pas de stage pendant l'automne, on a des structures qui sont vraiment très petites, on n'a pas un financement suffisant donc c'est une belle alternative pour pouvoir chausser les skis avant la saison pour nous,
- Stéphanie Brondex, monitrice ESF et bénévole au ski club de Sallanches.


A Cluses, en trois mois, la fréquentation a dépassé les attentes des gérants. Le côté ludique de ces structures attire aussi un public de novices qui voient en elles un nouveau type de loisir.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Olga et Claudia, deux Chiliennes à Lyon, deux générations qui échangent sur la révolte à Santiago

Les + Lus