De longs mois de travaux après l'incendie à la gare du téléphérique des Grands Montets à Chamonix

Publié le Mis à jour le

L'important incendie, qui a détruit la gare intermédiaire du téléphérique des Grands Montets le 11 septembre 2018, a provoqué de lourds dégâts matériels... Il faudra de longs mois pour le reconstruire.

Le constat n'est pas positif : il faudra de longs mois de travaux pour remettre en état le téléphérique des Grands Montets à Chamonix. L'incendie ravageur du 11 septembre a "provoqué de lourds dégâts matériels sur les infrastructures des deux tronçons du téléphérique", totalement hors d'usage, indique la Compagnie du Mont Blanc dans un communiqué. 

 



Le toiture a été totalement détruite. Sur les 8 câbles porteurs que comptent les deux tronçons de l’installation, 5 ont cédé sous la chaleur provoquée par l’incendie, entraînant la chute d’une des deux cabines du top des Grands-Montets...

 


Le feu s'est propagé très vite, en raison du manque d'eau sur place et altitude qui ont compliqué le travail des pompiers, donc plusieurs heures nécessaires avant l'extinction

 

Mais il y a l'espoir de sauver une partie des infrastructures. "A première vue, la dalle anti-feu a joué son rôle et la machinerie au sous-sol du bâtiment ne serait pas affectée", indique Mathieu Dechavanne, le PDG de la société exploitante, la Compagnie du Mont-Blanc. Quant à l'alimentation électrique, "elle devrait fonctionner aussi". "nous sommes confiants pour que le reste du domaine fonctionne cet hiver", précise le chef de l'entreprise.



Le domaine skiable sera ouvert cet hiver. En revanche, le téléphérique du glacier restera fermé, ce qui pourrait représenter une perte d'exploitation de 10 millions d'euros. Les investigations vont se poursuivre dans les prochains jours... Puis seront lancés les travaux de reconstruction qui s’étaleront sur de nombreux mois.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité