• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Marathon du Mont-Blanc : 11 000 coureurs participent à la 40ème édition du trail

Le marathon du Mont Blanc, une course rude et rapide à 2000 m d'altitude sur des sentiers bordés de rhododendrons en fleur / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Le marathon du Mont Blanc, une course rude et rapide à 2000 m d'altitude sur des sentiers bordés de rhododendrons en fleur / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Du vendredi 29 juin au dimanche 1er juillet, 11 000 coureurs participent à la 40ème édition du Marathon du Mont blanc. De 3 à 90 kilomètres, huit parcours sont organisés sur les sentiers de l’un des plus somptueux sommets.
 

Par MCP avec AFP

11 000 coureurs, 8 courses et 80 nations représentées : le Marathon du Mont Blanc s’est fait une place de choix sur la planète trail. Quarante après sa création, l’évènement séduit toujours par son parcours exigeant et inchangé ces dernières années (ce qui permet d'établir des temps de référence essentiels pour l'élite) et surtout, son arrivée en haut de la montagne.

"Le panorama est exceptionnel, ça donne forcément envie de courir !", explique à l'AFP le directeur du club des Sports de Chamonix, en charge de la compétition depuis 12 ans. "Et une arrivée en altitude, c'est très rare. On voit de la neige en permanence, on voit les glaciers qui arrivent pratiquement dans la vallée. Et il y a les fameuses aiguilles de Chamonix qui sont ciselées, ce sont des panoramas uniques au monde".
 

Vendredi 29 juin, à l’aube, près de 1000 personnes se sont élancées au départ de la première course, celle des 90 kilomètres. Dimanche 1er juillet, plus de 2300 coureurs prendront le départ de son épreuve phare, le marathon de 42 kilomètres. Une course rude et rapide à 2000 m d'altitude sur des sentiers bordés de rhododendrons en fleur et, face à soi, un sommet majestueux.

Tout a débuté en 1979 avec le cross du Mont-Blanc, soit 23 km. En 2003 est arrivé le 42 km, qui fait référence aujourd'hui. Et en 2018, ce ne sont plus une mais 8 courses qui sont au programme (comme un 90 km ou le kilomètre vertical).
 

            15.000 frustrés


Et il ne faut pas confondre le Marathon du Mont-Blanc et l'Ultra Trail du Mont-Blanc, qui partent tous les deux de Chamonix. Le premier lance la saison estivale de trail dans le massif avec une course-phare qui se gagne en moins de quatre heures alors que le second la clôt fin août avec son épreuve-reine longue de 170 km pour 20 heures de course environ. "On refuse 15.000 personnes, on a trois courses soumises à tirage au sort (23 km, 42 km et 90 km). On génère plus de frustrés que de coureurs !", ajoute l’organisateur.
 

Le temps d'un week-end, Chamonix sera tout de même envahi par plus de 40.000 personnes, dont 10.000 coureurs. Les passionnés de trail - et les autres - pourront suivre en direct pour la première fois les 4 premières heures de la course sur le site de l'organisation.
 

Sur le même sujet

Intervenants :

Les + Lus