Mont-Blanc : accidents en Montagne, “la plupart des drames auraient pu être évités”

© Pixabay
© Pixabay

La société de prévention et de secours en montagne "La Chamoniarde" a décidé de prendre la parole. Après la série d'accidents qui a endeuillé l'été dans le massif du Mont-Blanc, elle affirme que "la plupart des drames auraient pu être évités".

Par Yann Gonon

Après l'arrêté du maire de Saint-Gervais et le coup de gueule du PGHM de Chamonix, le "cri du coeur" de la "Chamoniarde". L'été a été particulièrement meurtrier avec plusieurs accidents mortels dans le massif du Mont-Blanc et pour la sociéte de prévention et de secours basée à Chamonix, la "plupart des drames auraient pu être évités".

Dans un communiqué publié ce vendredi 25 août 2017, la Chamoniarde s'interroge : "des alpinistes qui s'engagent dans des grandes courses alors que le mauvais temps ou les orages violents sont annoncés, des trailers non alpinistes, sans équipement adéquat, au sommet du Mont-Blanc, est-ce normal" ? La société de secours en montagne constate que "ces comportements concernent de nombreux alpinistes, randonneurs et trailers, et vont à l'encontre de tout bon sens et de toute logique".

A son tour, la Chamoniarde appelle à la prudence mais surtout au bon sens et à la responsabilité de chacun : "Nous appelons pratiquants, athlètes, fabricants, magazines spécialisés, institutions, organisateurs d'événements, clubs ... à porter, chacun à son niveau, cette responsabilité, afin de conserver une liberté de pratique respectueuse dans le massif du Mont-Blanc".

Le dernier accident remonte à hier, jeudi 24 août 2017. Un trailer de 28 ans s'est tué en dévissant sur 300 mètres. Il redescendait en courant du sommet du Mont-Blanc, en tenue légère, sans crampons ni baudrier.




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus