Vallée du Mont-Blanc. Les citoyens sollicités pour étudier l'impact du réchauffement climatique sur les animaux alpins

C'est un projet à la fois scientifique et ludique auquel les habitants de la vallée de Chamonix sont invités à participer : le projet Wild Mont-Blanc. Son objectif : analyser des centaines de milliers de photos d'animaux alpins pour comprendre comment ils s'adaptent aux évolutions du climat.

C'est aussi une façon de prendre l'air en ces temps de confinement. Analyser des photos de la faune du massif du Mont-Blanc pour faire avancer la Science.
C'est aussi une façon de prendre l'air en ces temps de confinement. Analyser des photos de la faune du massif du Mont-Blanc pour faire avancer la Science. © Florian Launette & Mégane Chêne / Maxppp
Porté par le Centre de Recherches sur les écosystèmes d'altitude (CREA) et la Communauté de Communes de la vallée de Chamonix Mont-Blanc (CCVMB), le projet Wild Mont-Blanc fait appel aux citoyens pour alimenter de chez eux un nouveau programme scientifique sur les animaux alpins.

Le but est de comprendre comment ces espèces (chamois, bouquetin, loup, marmotte, tétra lyre...) s'adaptent  à  l'évolution de leur environnement, impacté par le réchauffement climatique.

Pour cela, une quarantaine d'appareils photos ont été installés entre 1300 mètres et 2700 mètres d'altitude sur les différents versants du massif du Mont-Blanc afin de suivre l'activité d'une vingtaine d'espèces.

 
Les habitudes d'une vingtaine d'espèces vont être analysées.
Les habitudes d'une vingtaine d'espèces vont être analysées. © Vincent Isore / IP3 PRESS / MAXPPP


Depuis 2018, une photo est prise dès qu'un animal passe.

Restait à les analyser.
 

Une plateforme ludique et pédagogique d'identification des animaux alpins


C'est là que le CREA et le CCVMB ont eu l'idée de faire appel aux citoyens.

Sur une plateforme internet, il leur est demandé d'identifier les animaux.

Des outils d'aide leur sont proposés et pour limiter les erreurs, chaque photo est vu par 15 observateurs différents.

Ces données permettront aux scientifique du CREA Mont-Blanc d'ananlyser comment la faune alpine adapte ses activités, ses déplacements mais aussi son alimentation aux changements induits par le réchauffement climatique.

L'ensemble du projet est financé par l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la maîtrise de l'énergie).

Pour participer : www.zooniverse.org/projects/crea-mont-blanc/wild-mont-blanc


 
Wild Mont-Blanc en bref
Un programme scientifique et pédagogique gratuit et accessible à tous.
200 000 photos d'animaux alpins prises depuis 2018.
Un massif d'étude : le Mont-Blanc
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne nature environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter