Chantier du CEVA: des riverains suisses s'opposent au tramway d'Annemasse

Plus de deux mois après le lancement officiel du chantier, le CEVA rencontre de nouveaux opposants. Cette fois il s'agit des habitants du quartier de la Chapelle, à Genève. Une petite trentaine exige une insonorisation dernier cri. Le futur Léman Express pourrait bien perdre encore un à trois ans. 

Par Tamara Drawn

Ce sont des années qui se chiffrent en millions... Si les demandes d'une association de riverains suisses étaient écoutées, le manque à gagner pourrait s'élever à une centaine de millions d'euros au minimum. 

Ces Suisses mécontents habitent tout à côté des gares que doit traverser le futur RER entre Annemasse et Genève. Pour être dans les clous, le bruit du Léman express devrait être comparable à celui... d'un lave-vaisselle. Mais ils ont du mal à y croire. 

Quant aux responsables du chantier, ils estiment répondre largement aux normes en vigueur et brandissent le report de plusieurs années que pourrait prendre le chantier. Un retard de plus pour le "chantier du siècle"….dont les premiers plans datent d'il y a quand même une centaine d'années.  


Les explications de Serge Worreth et Pierre Maillard:
Opposition des riverains suisses au CEVA
Intervenants: Luc Barthassat, Conseiller d'état genevois en charge des transports; Christian Dupessey, Maire d'Annemasse (PS)


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus