Covid-19 : sans motif professionnel, les Français de retour de Suisse, en clair, les skieurs... risquent la quarantaine

La préfecture de Haute-Savoie corse "l'arsenal" : dans un communiqué ce lundi 21 décembre, elle indique que" ceux qui rentrent de Suisse sans motif professionnel ou test virologique valables risquent la quarantaine." La menace vise clairement les skieurs.

Dans un communiqué, l’administration a indiqué qu’en cas de contrôle, les voyageurs revenant de la Confédération devraient pouvoir présenter "soit la justification d’un déplacement professionnel, soit un test Covid négatif datant de moins de 72 heures".

"Mise en quarantaine ou placement en isolement"

A défaut, prévient la préfecture, ce sera soit “la mise en quarantaine”, soit “le placement et le maintien en isolement”.

Cette mesure, basée sur un décret publié le 20 décembre, vise clairement les skieurs, puisqu’elle ne s’applique, dit la préfecture, qu’aux voyageurs “en provenance des cantons des Grisons, du Jura, de Neuchâtel, d’Uri, du Valais et de Vaud, accueillant des stations de ski”.

Les cantons de Schwyz, de Nidwald, de Lucerne et de Zoug, qui abritent également des stations, ne sont pas visés pas le décret car ils n'ont pas choisi... d' autoriser l’ouverture de leurs domaines skiables. En Suisse la décision d’ouvrir les pistes est laissée à l’appréciation des cantons. Quant à celui de Genève, où il n’y a pas de station, il n’est pas concerné non plus.

Le préfet appelle à la responsabilité de tous pour lutter contre le déplacement des foyers infectieux et la propagation du virus”, ajoute la préfecture. Le week-end dernier, de nombreux contrôles ont déjà eu lieu aux principaux points de passage entre la Haute-Savoie et la Suisse.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé suisse international