Décès de Bocuse: "Un jour de deuil national pour la gastronomie", dit le chef savoyard Marc Veyrat

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

"Il y a un sentiment de profonde tristesse, c'est un jour de deuil national pour la gastronomie", a réagi le chef Marc Veyrat, après la mort de Paul Bocuse samedi 20 janvier.

"Il y a un sentiment de profonde tristesse, c'est un jour de deuil national pour la gastronomie", a réagi le chef Marc Veyrat, après la mort de Paul Bocuse samedi 20 janvier.

"C'était un avant-gardiste, un visionnaire. il a effectué un travail énorme qui a rendu la gastronomie populaire", a déclaré Marc Veyrat, le seul chef cuisinier français à avoir obtenu deux fois 3 étoiles au guide Michelin et deux fois 20/20 au Gault et Millau.

"C'était un avant-gardiste, un visionnaire."


"C'était un homme de la terre, il aimait la terre, il la respectait, il magnifiait le produit, il était contre une cuisine trop moderne. Quand vous allez manger chez lui, il n'y a que des jeunes. Sa cuisine soi-disant passéiste était complètement dans le ton actuel", a poursuivi le chef savoyard âgé de 67 ans.

"C'était un ami, il a toujours été près de moi, notamment lorsque mon restaurant (La Maison des Bois, à Manigod, en Haute-Savoie) a pris feu. Il m'a toujours soutenu, comme il le faisait pour tout le monde", a ajouté Marc Veyrat, connu pour sa cuisine à base d'herbes sauvages.

Paul Bocuse s'est éteint à 91 ans dans sa célèbre auberge de Collonges-au-Mont-d'Or, près de Lyon.