Cet article date de plus de 5 ans

Décès d'une fillette à Margencel: un appel à témoins national lancé pour retrouver le père

Un appel à témoins, désormais national, a été lancé par les gendarmes de Haute-Savoie pour retrouver Cédric Mahieu, après la découverte du corps sans vie de sa fille, la petite Léa, âgée de 3 ans. Ce mercredi 25 mai au matin, la voiture du suspect a été retrouvée.  
Cédric M, recherché par la gendarmerie, est âgé de 37 ans
Cédric M, recherché par la gendarmerie, est âgé de 37 ans © Gendarmerie nationale
Cédric Mahieu, âgé 37 ans, jugé comme étant "un témoin important dans cette affaire", conduisait une Renault Megane grise au moment de sa fuite. C'est cette voiture qui a été retrouvée à Douvaine (Haute-Savoie) par les gendarmes, deux jours après la découverte du corps de l'enfant à son domicile de Margencel. 

Le père est toujours activement recherché. La brigade de recherches de Thonon-les-Bains gère les appels au 04.50.71.09.20. Pour l'heure, de nombreux témoins ont contacté les forces de l'ordre offrant "des pistes très différentes", selon les gendarmes.  

Récit Joëlle Ceroni
durée de la vidéo: 01 min 12
Le drame de Margencel

Morte par étouffement

Une première autopsie a été pratiquée, elle a conclu à la mort par étouffement mais aucune marque de strangulation n'a été relevée. L'étouffement est-il dû à un empoisonnement ou à un oreiller? les résultats de nouvelles analyses, notamment toxicologiques, doivent permettre de connaître les causes exactes de la mort de l'enfant. Elles ne seront pas communiquées avant une vingtaine de jours. 

Si l'hypothèse d'un décès accidentel n'est pas formellement écartée, la piste criminelle semble cependant privilégiée par les enquêteurs. Le pôle criminel du tribunal de grande instance d'Annecy s'est d'ailleurs saisi de l'affaire. 

Récit Céline Aubert 
durée de la vidéo: 01 min 07
Après le décès de la fillette à Margencel

Un homme connu pour des faits de harcèlement

Cédric Mahieu était séparé de la mère de la fillette, avec laquelle il s'était marié à Margencel en 2012. Le trentenaire était connu de la justice pour avoir harcelé son ex-épouse. Sous contrôle judiciaire, il doit d'ailleurs répondre de ses actes prochainement.

A l'issue de son week-end de garde, il n'a pas rendu Léa à son ex-compagne. C'est l'oncle de la jeune victime qui a retrouvé le corps lundi soir au domicile paternel.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers