Décès de deux parapentistes à La Chapelle d'Abondance : un matériel trop usé à l'origine de l'accident selon un expert

D'après le directeur technique de la Fédération française de vol libre, le pilote aurait dû changer certaines pièces, trop usées, de son parapente avant de décoller. Le moniteur et son client sont décédés mardi 14 juillet après une chute de 300 mètres à la Chapelle d'Abondance, en Haute-Savoie.
photo d'illustration
photo d'illustration © Damien Borrelly / France 3 Alpes
C'est avant tout le matériel qui serait à l'origine de l'accident mortel de parapente survenu à la Chapelle d'Abondance ce mardi 14 juillet.

Les écarteurs, ces sangles qui permettent de relier le pilote et son passager au parapente, auraient cédé, entraînant la chute des deux hommes.
 

La responsabilité du pilote engagée ?

C'est en tous cas l'avis de Yves Goueslain, directeur technique de la Fédération française de vol libre, consulté en tant qu'expert dans le cadre de l'enquête sur l'accident.

"Après une première inspection visuelle, je peux dire sans difficultés que cette pièce est quand même âgée et qu'elle était usée et qu'elle aurait dû être remplacée par le pilote", précise-t-il.
 

Les deux hommes survolaient la commune de La Chapelle-d'Abondance à bord d'un parapente biplace lorsque leur voile s'est mise en torche. Ils se sont écrasés en fin d'après-midi sur le toit d'une habitation. 

Selon les témoins de l’accident, le décollage s’est fait de façon normale dans des conditions météo favorables. C’est au moment d’un changement de cap que la voile n'a pas réagi comme attendu, provoquant la mort des deux pratiquants.

Le moniteur était diplômé d’état, expérimenté et licencié à la Fédération Suisse de vol libre.
 

Un accident "à caractère exceptionnel"

L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de Thonon-les-Bains.

Yves Goueslain rappelle également "le caractère exceptionnel de cet accident", même s'il s'agit du troisième décès en l'espace de dix jours en Haute-Savoie.

Le 5 juillet, un homme de 48 ans avait trouvé la mort alors qu'il volait au-dessus de La Sambuy-Seythenex, une station de ski située au sud du lac d'Annecy.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers vol libre sport