Des cas de brucellose dans la faune sauvage de Haute-Savoie

Des cas isolés de brucellose dans la faune sauvage, mais pas de contamination des troupeaux bovins pour l'instant en Haute-Savoie.

Des cas de brucellose détectés chez les bouquetins du Bargy
Des cas de brucellose détectés chez les bouquetins du Bargy © France 3 Alpes
La Brucellose est une maladie infectieuse qui fait toujours peur dans les étables car la contagiosité est très importante et l'homme peut être contaminé. Alors, quand ce mot est de nouveau prononcé dans une région, l'inquiétude gagne le monde agricole. Cette fois, ce sont les chamois et bouquetins qui sont porteurs mais, comme les vaches passent leur été aux sommets, la vigilance est de mise.

Des chamois et des bouquetins infestés


Selon nos informations, en septembre dernier, un chamois tué par un chasseur était infesté et des prélèvements ont été réalisés sur des bouquetins par les agents de l'Office National de la Chasse. Les analyses se sont avérées positives. Trois bouquetins ont alors été abattus, afin de mener des études plus poussées. Résultats: ils étaient également infestés par la Brucella Mélitensis.

La Direction des Services Vétérinaires a alors décidé de faire pratiquer des analyses de sang sur TOUS les animaux domestiques exposés, à savoir habitués des alpages.

D'après un communiqué de la préfecture, "près de 11.000 prélèvements et analyses ont été réalisés à ce jour dans 197 élevages. L'ensemble sera terminé lundi 10 décembre". Des services de l'Etat qui se veulent rassurants: "il n’y a aujourd’hui aucun cas avéré de brucellose dans aucun des élevages du département". 

Dans notre reportage, Hélène Lavignac, de la Direction Départementale de la Protection des Populations, explique en effet qu'aucune contamination depuis la faune sauvage n'a été mise en évidence. Bernard Mogenet, président de la FDSEA des Pays de Savoie, réclame la mise en place d'un vrai plan d'éradication de la brucellose dans la faune sauvage avant la montée aux alpages des troupeaux.

durée de la vidéo: 01 min 45
Brucellose chez les bouquetins


La crainte des éleveurs


Un éleveur du massif du Bargy nous a raconté de manière détaillée sa mésaventure au moment des analyses:

"Un vétérinaire sanitaire a effectué les prélèvements de sang à l'automne sur toutes nos bêtes. Le 9 Novembre, trois brebis de notre élevage (sur 522) réagissent positivement aux analyses sérologiques.

Le jour même le Préfet de Haute-Savoie prend un arrêté sanitaire, avec effet immédiat, et consigne l'intégralité de nos animaux. A ce moment là, vous avez l'impression que tout va s'écrouler, que tout est fini.

L'arrêté stipule l'abattage immédiat des trois ovins incriminés et si les analyses suivantes (bactériologiques) sont positives, c'est l'abattage immédiat de toutes les bêtes de la ferme.

Le 15 Novembre, les résultats sont négatifs, nos troupeaux sont indemnes de brucellose, l'arrêté est immédiatement levé par un autre arrêté du Préfet".

Et cet agriculteur d'ajouter: "aujourd'hui les pouvoirs publics savent que la montagne est infestée par les bouquetins, de brucellose. Aucune décision n'est prise. Allons nous pouvoir remonter les troupeaux à l'estive ?"



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter